dimanche 17 novembre 2013

0 Quatre soeurs, tome 3 : Bettina - Malika Ferdjoukh

Le printemps, saison du renouveau, des amours et des primeurs, éclate dans toute sa splendeur à tous les étages de la Vill'Hervé. Renouveau ? Oui. Harry et Désirée, les petits cousins, viennent passer des vacances au grand air. Charlie, à sec, s'est résignée à louer la chambre des parents. Le locataire s'appelle Tancrède, il est jeune, célibataire, drôle, fabricant d'odeurs bizarres. Et beau.
Primeurs ? Trop. On retrouve des poireaux nouveaux partout, dans la soupe, coincés dans un cadre de tableau et même dans le pot d'échappement de la voiture de Tancrède. Toujours lui.
Amours ? Hélas. Tancrède sème le trouble et récolte la tempête dans le cœur de Charlie. Bettina se languit du très très moche et si splendide Merlin. Hortense découvre que les règles peuvent être autre chose que "l'ovule non fécondé et les structures endométriales se font la malle, Chantal". Enid fait des confidences. Geneviève se tait. Et Mycroft, le rat, qui tombe amoureux à son tour…

Je vois vraiment pas l'intérêt d'attribuer un tome à une soeur si au final ce n'est pas le personnage principal de l'histoire. Ceci étant dit, ce tome-ci est mon préféré pour l'instant (il m'en reste un à lire, alors on ne sait jamais).

Pourtant, c'était pas gagné : entre le gamin insupportable amateur de bestiole et la tournure qu'ont pris les événements pour Charlie (spoiler [dès le début, on se doute que Tancrède va devenir le nouveau chéri de Charlie qui n'était avec Basile que par habitude plus que par passion. Et moi, le Tancrède, ben il me revient pas. Et j'aimais bien Basile]).

Mais il y a dans ce tome une douceur, une tendresse somme toute réconfortantes. Il y a des fois où j'ai la sensation de lire Quatre filles et un jean (en moins bien, quand même, Quatre filles..., c'est ma saga doudou alors bon), notamment avec l'histoire de Muguette (qui a un peu le même caractère que Bailey en plus). Mais il y a des fois où je suis complètement charmée.

La scène avec Hortense dans la salle de bains m'a émue aux larmes. Et pourtant c'est une toute petite scène de rien du tout mais... c'est la vie toute nue.

J'ai également un peu plus appréciée Bettina dans ce tome, et j'ai eu mal au coeur pour elle. 

Un avis mitigé également pour ce tome, mais plus positif que négatif.

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!