dimanche 3 novembre 2013

0 Les Monologues du vagin - Eve Ensler

Depuis leur parution aux Etats-Unis en 1998, Les Monologues du vagin ont déclenché un véritable phénomène culturel : rarement pièce de théâtre aura été jouée tant de fois, en tant de lieux différents, devant des publics si différents... Mais que sont donc ces Monologues dans lesquels toutes les femmes se reconnaissent ? Il s'agit ni plus ni moins de la célébration touchante et drôle du dernier des tabous : celui de la sexualité féminine. Malicieux et impertinent, tendre et subtil, le chef-d'œuvre d'Eve Ensler donne la parole aux femmes, à leurs fantasmes et craintes les plus intimes. Qui lit ce texte ne regarde plus le corps d'une femme de la même manière.

Je n'avais jamais lu ni vu ni même entendu parler de ces monologues avant d'aller aux USA et d'assister à l'adaptation faite par la troupe de théâtre de ma fac à l'occasion du V-Day (V = vagina, pas Valentine's dans ce cas^^). Et j'avais adoré. Certains textes m'avaient fait rire aux larmes, d'autres m'avaient profondément émues. Mais je n'avais jamais pris le temps de lire le texte. C'est chose faite, presque 10 ans après (fuck, 10 ans !).

J'ai trouvé ces textes bouleversants. Dans ce livre, il n'est pas question de parler du style, de l'écriture (et de toutes façons, je ne le ferai pas, je ne le fais que rarement, je ne sais pas le faire). Il s'agit ici d'émotions pures, de ressentis, de sentiment d'appartenance. Je ne sais pas si un homme peut lire ce texte et en ressentir la beauté comme une femme le peut.

Il y a 10 ans, j'avais apprécié la pièce, mais pas comme j'en ai apprécié chaque mot aujourd'hui. Etais-je trop jeune ? En tout cas, je ne me sentais pas aussi concernée par le propos qu'aujourd'hui. Pourtant rien n'a changé. Mais quelque part, tout a changé. Chacun de ces monologues m'a touchée, même si bien entendu, l'un d'entre eux m'a vraiment bouleversée. Celui de la vieille femme, celui qui s'intitule "L'inondation". Ce n'est pas le seul, et c'est loin d'être le plus dur, mais il y a une certaine tristesse dans ce monologue qui me parle.

Je conseille à toute femme de lire ces Monologues, mais je conseille encore plus à tout homme de les lire.

Livre lu dans le cadre :

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!