samedi 31 août 2013

2 Une robe couleur du temps, tome 2 : Au palais de Marie-Antoinette - Bianca Turetsky

Avec un peu de magie, les désirs deviennent réalité. Louise le sait bien. Et en ce moment, ce que désire Louise, c'est partir en France, le pays des grands couturiers. Mais avec un père au chômage, adieu les projets de voyage !
Adieu Coco Chanel, Yves Saint Laurent et Christian Dior !
Pour se consoler, Louise retourne dans la boutique des Fashionistas voyageuses; elle est loin de se douter qu'en enfilant une vieille robe, c'est à Versailles qu'elle va être propulsée, à l'époque de Marie-Antoinette et des débuts de la mode. Le rêve !
Hélas, la vie à la cour n'est pas vraiment rose. Le château grouille d'intrigues et la Révolution est dans l'air. Si elle veut revenir avec la tête sur ses épaules, Louise va plus avoir besoins d'aide que de rubans et de dentelles.
J'avais bien aimé le tome 1 et quand j'ai vu que le tome 2 était dans mon catalogue France Loisirs, j'ai su tout de suite quel allait être mon achat du trimestre.

Je crois que j'ai préféré ce tome-ci au précédent, même si certains détails m'ont gênée.

Le livre met du temps à commencer : j'avoue, ce qui m'intéresse dans cette série, ce sont les voyages dans le temps. Et là, il faut bien 70 pages avant que ça ne débute. Sur un livre de 272 pages, je trouve ça trop lent (mais c'est parce que je suis impatiente). La vie quotidienne de Louise m'intéresse peu. Surtout que l'auteur (j'ai décidé que je revenais à la forme classique, parce que "auteure" ne me plaît pas : c'est moche !) passe son temps à décrire en détail les vêtements d'une façon qui donne l'impression au lecteur qu'il est un inculte. Certaines références (ciné, notamment) sont aussi expliquées en détail. Bon alors c'est sûr, une petite de 12 ans ne connaît peut-être pas Pretty Woman. Mais du coup, pour les lectrices un peu plus âgées (notez la modestie... ou le déni, au choix), ce n'est pas franchement agréable.

Mais mis à part ce détail, ce tome est encore plus intéressant que le précédent parce que contrairement au tome 1 où Louise, à 12 ans, incarnait une jeune fille de 17 ans, ce qui entraînait des situations et des réactions peu crédibles, ici je n'ai pas eu ce souci.

Alors certes ça reste un peu superficiel du côté historique, mais du côté intrigue, il y a des éléments intéressants (notamment en la présence de Stella, ou pour le twist - attendu néanmoins - de fin).

Alors forcément, j'ai envie de lire la suite !

2 companion(s) so far:

Evy a dit…

Le tome 1 ne m'avait pas transcendé, mais tu me donnes envie de lire la suite quand même !

Miss Bunny a dit…

veux-tu que je te le prête ?

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!