lundi 12 août 2013

0 Miss Sweety - Valérie Saubade

Septembre 2001. La discrète Samantha Fallow mène une vie paisible à Hampstead, un quartier huppé de Londres. Elle travaille à domicile pour le magazine féminin You and I. Couples en vrille, amours adolescentes, démon de midi ? Samantha, qui se cache derrière le pseudonyme de « Miss Sweety », répond à tous les coeurs brisés. Pour y parvenir, elle compte davantage sur son doctorat en psychologie que sur sa propre expérience ; à 36 ans, elle est toujours célibataire, et habite chez sa grand-mère et sa grand-tante, toutes deux octogénaires. Cette vie sans histoires est bouleversée le jour où Samantha reçoit, dans le courrier des lecteurs, une lettre la menaçant de mort. Ce n'est que la première d'une longue série… La police, mobilisée par les risques d'attentat terroriste, ne prend pas ces menaces au sérieux. Bien que n'ayant pas l'étoffe d'un détective, la jeune femme décide alors de découvrir qui est l'auteur de ces missives, avec l'aide de sa grand-mère et sa grand-tante. Le jour où elle retrouve ses propres cheveux, récemment coupés, dans sa boîte aux lettres, Samantha n'a plus que deux solutions : découvrir qui la tourmente ainsi ou s'enfuir.

Tout comme ma lecture précédente, ce livre a été acheté par hasard, principalement, cette fois, à cause du titre. En effet, Sweety est le surnom que me donne une de mes amies.

Globalement, j'ai apprécié cette lecture. J'ai trouvé l'écriture très agréable, ce qui contrastait avec le livre précédent. 

Les personnages m'ont assez plu, même si parfois on basculait un peu dans la caricature (la grand-mère qui règne sur tout ce petit monde, la grand-tante fantasque, la coincée pétrie de phobies...). De plus, j'ai trouvé certaines réactions de Samantha incongrues [spoiler : avec des phobies et surtout un "handicap" complexant comme le sien, faut qu'on m'explique comment elle arrive à coucher avec 2 hommes en l'espace de 2 jours, mais bon...]. 

En ce qui concerne l'intrigue, je suis un peu déçue : en effet, tout - ou presque - est bien trop prévisible. 

Néanmoins, j'ai apprécié certains aspects de ce livre, notamment les nombreux flashbacks qui expliquent le background des personnages. 

Une lecture sympathique, parfaite pour l'été, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. 

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!