dimanche 25 août 2013

0 Chain mail - Hiroshi Ishizaki

Sawako est une adolescente réservée et taciturne qui supporte mal la pression de son collège huppé de Tôkyô. Aussi, lorsqu'elle reçoit un étrange e-mail d'une certaine Yukari lui demandant de participer à l'écriture d'une fiction virtuelle, intitulée Chain Mail, elle s'enthousiasme aussitôt pour cette expérience palpitante. Chacune des participantes devra faire vivre un personnage de l'histoire, racontant les mésaventures d'une jeune collégienne harcelée par un garçon déséquilibré, les autres protagonistes étant le petit ami de la victime et une femme inspecteur de police qui tentent de lui venir en aide. Ces deux derniers rôles seront tenus par Maï, une fan de J-pop gothique, et par Mayumi, une amatrice de romans policiers. Sans se connaître, les jeunes filles vont trouver dans Chain Mail un exutoire à l'ennui et aux difficultés de leur vie quotidienne. Jusqu'au jour où Sawako commence à se sentir surveillée et suivie, avant de disparaître. De virtuel, Chain Mail serait-il devenu réel ? Ce thriller original, riche en suspense et en rebondissements, nous plonge au coeur de la vie des adolescentes japonaises d'aujourd'hui. 

Lorsque je me suis inscrite à l'ABC 2013 orchestré par nanet, j'ai choisi l'option B : bi-technologies (films et albums acceptés). Mais finalement ma liste ne me plaît plus et j'avais envie de changement. nanet m'a alors proposé de passer en A : aléatoire, ce qui permet de changer les titres à l'envi, mais supprime la possibilité de regarder un film ou de lire un album (bd, manga, comic...). J'ai donc proposé ma nouvelle liste, et j'attends la validation. Ce livre serait donc mon I. Pour le choisir, je me suis simplement promenée dans ma bibliothèque au hasard, en me laissant tenter par un titre.

Plus jeune, j'étais absolument fan de mangas. Si j'aime toujours ça aujourd'hui, je ne suis pas l'actualité et les séries que je lis sont d'anciennes séries. J'ai toujours été attirée par la culture japonaise, mais bizarrement, je n'ai finalement lu que très peu de romans japonais. Quand ce titre-là a croisé ma route, je n'ai donc pas hésité un instant.

Malgré le fait que ce livre mette en scène des collégiennes, je me suis très vite plongée dans l'histoire. Certaines phrases sont un peu particulières, mais je pense qu'elles retranscrivent bien l'esprit japonais, et du coup elles aident à se plonger dans l'ambiance.

Très vite, l'atmosphère devient oppressante, et la réalité rattrape la fiction. Si je suis un peu déçue par la résolution du premier événement irl [l'enlèvement de Sawako], je suis en revanche assez contente de la résolution finale.

Quand à la fin, même si elle est, d'après moi, ouverte (et que je n'aime pas les fins ouvertes), je la trouve très intéressante. En effet, [je me demande si Maï ne reproduit pas le dédoublement de personnalité de Sawako, car je vois mal Mayumi se réinscrire à un chain mail, au même rôle, après l'épisode traumatique qu'elle vient de subir]. Si c'est le cas, c'est vraiment bien joué de la part de l'auteur de boucler la boucle de cette façon.

Au final, ce livre choisi au hasard s'est révélé être une très bonne surprise.

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!