dimanche 28 juillet 2013

0 Être ou ne pas être... grosse.

Aujourd'hui, alors qu'on regardait je ne sais plus quel reportage sur les coachs d'été sur la côte d'azur, mon père m'a demandé pourquoi je n'étais pas inscrite dans une salle de sports et m'a demandé : "C'est parce que t'es grosse ?" 

J'avoue, je suis assez adepte du concept "Appelons un chat un chat". Et j'utilise d'ailleurs sans complexe le mot grosse quand je me décris. Après tout, on est ce qu'on est. 

Mais là, le terme m'a blessée. Parce que c'est mon père qui l'a employé ? Il a essayé de se rattraper en disant : "Enfin, avant t'étais bien dodue, maintenant t'es moins dodue", mais bon, ça n'a pas trop fonctionné. 

Déjà qu'il persiste à surveiller ce que je mange (ce qui est très pénible d'autant que ce n'est pas le genre de personnes avec qui je peux discuter sans conséquences de ce que je fais - et notamment discuter du fait que je ne suis PAS au régime) alors bon. 

Du coup je me retrouve à surveiller ce que je mange (mais au final, je me remets à manger un peu en cachette, donc bon, on est d'accord que ce n'est pas sain), mais aussi ce que je dis et comment je réagis à ses propos pour préserver la paix toute relative à la maison. 

Je n'ai pas du tout envie de retourner en Ardèche, mais au moins, quand je suis chez moi, je fais ce que je veux. 

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!