mercredi 29 mai 2013

4 Du domaine des Murmures - Carole Martinez

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire "oui" : elle veut faire respecter son voeu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe... Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte.

Avant tout, je tiens à remercier les éditions Gallimard et la Livraddict Team de m'avoir permis de découvrir ce livre en partenariat. 

La 4e de couv m'a tout de suite donné envie. Et je dois dire que je n'ai pas été déçue.

Dès les premières lignes, j'ai été emportée au 12e siècle. Certaines tournures de phrases m'ont pourtant déroutée, mais elles ont contribué au charme de cette histoire. Pourtant, il ne se passe pas grand-chose dans ce livre : le grand événement, c'est le choix d'Esclarmonde. Ensuite, tout se déroule de façon naturelle et inexorable.

Ce récit a une qualité certaine : on le découvre comme on découvrirait une ancienne légende folklorique et je crois que c'est ce qui m'a le plus plu. D'ailleurs, en fermant le livre, je suis allée chercher dans quelle région se situait la Loue, la rivière qui a un tel rôle dans l'histoire, afin de découvrir d'autres légendes de cet endroit. Le récit à la 1e personne, que j'ai pour une fois apprécié, contribue à cette impression.

J'ai trouvé ce livre très onirique, et je l'ai lu très facilement, ce qui m'a étonnée. Les seuls passages qui m'ont moins plu sont ceux qui relatent la vie du père d'Esclarmonde aux Croisades : je les ai trouvés un peu longs et inutiles au récit, si ce n'est pour apporter SPOILER [la révélation de l'identité du père de l'enfant d'Esclarmonde, même si on s'en doutait un peu]FIN DE SPOILER.

Un bien joli récit qui m'a donné envie de découvrir le reste de l'oeuvre de l'auteur.

Livre lu dans le cadre de :

4 companion(s) so far:

Mypianocanta a dit…

Ah je n'ai pas trouvé du tout le côté "légende" ; sans doute en raison de la narration à la première personne.
Pour les tournures de phrases, elles m'ont gênée aussi mais parce qu'elles ne sonnaient pas du tout médiévales.
Contente qu'il t'ait plu parce que je trouve aussi que c'est un texte magnifique :D

Miss Bunny a dit…

j'ai beaucoup de mal à exprimer ce que je voulais dire. Ce n'est pas tant le texte en lui-même, mais l'histoire qui y est racontée : entre Gauvin, Bérangère dans la Loue et l'emmurée, je me vois bien au coin du feu en train d'écouter cette (ces) histoires racontées par une grand-mère du coin

Ollie a dit…

Comme toi, j'ai complètement été emporté par ce bouquin alors que 1) le Moyen-Âge, c'est pas mon truc 2) la religion encore moins. On est très vite pris dans l'histoire d'Esclarmonde.
(Par contre, la révélation du père m'a choqué au plus haut point. J'ai cru que c'était son prétendant tout le long du livre :'))

Miss Bunny a dit…

ah bon ? j'ai trouvé que c'était super évident moi... pas au début, mais dès qu'elle lui dit de partir en croisade, c'était la seule raison...

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!