jeudi 2 mai 2013

2 Divergent, book 1 - Veronica Roth

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire.

Je n'avais pas tellement envie de lire ce livre : trop de dystopies tue la dystopie et puis tous ces livres sont écrits de la même façon (c'est-à-dire à la 1e personne du singulier, avec une narratrice / héroïne de 16 ans). Et puis l'année dernière il était dans un de mes baby challenges, alors je l'ai téléchargé sur ma kindle (j'ai eu du pot, 0.99€ sur mon fournisseur officiel) et puis... je l'ai laissé de côté. Avant-hier, alors que je cherchais un nouveau livre à lire sur ma liseuse, j'ai trouvé celui-ci et je me suis dit "pourquoi pas".

Et effectivement, d'entrée, j'ai été agacée par la narratrice, de 16 ans, avec un récit à la 1e personne. Pfff. Mais j'ai essayé de mettre ça de côté et j'ai été embarquée dans l'histoire (à tel point que j'ai acheté et commencé le tome 2).

Attention, ce n'est pas un coup de coeur, loin de là. Mais j'ai trouvé dans ce livre des choses qui m'ont plu.

Pour commencer, les personnages. L'héroïne ne m'a pas beaucoup intéressée. Elle est comme toutes les autres : sûre d'elle et en même temps elle passe sa vie à douter. En revanche, les personnages secondaires m'ont beaucoup intéressée : sa mère d'abord, que j'ai trouvée total badass. Will, Al, Peter, Eric, chacun avec des traits de personnalités bien définis et très bien rendus. Et surtout Four. Même si l'histoire d'amour se sent à 3km (re-pfff - j'aime pas quand c'est trop évident; Encore un truc qui fait que j'aime de moins en moins les YA, c'est toujours construit sur le même schéma), c'est un personnage ultra intéressant et j'ai aimé qu'il soit bien meilleur que Tris dans bien des domaines (est-ce que quelqu'un d'autre se fait une image de Four comme le leader des Linkin Park ? ou juste moi ?).

L'histoire en elle-même suit encore une fois le même schéma que les autres, mais j'ai trouvé la version de Roth intéressante. Comme d'habitude, j'aimerais connaître les événements qui ont mené à la création des factions, à l'assèchement des lacs... mais je sens bien que je n'obtiendrai pas satisfaction. De temps en temps, et c'est ce que j'ai apprécié, Roth ne va pas dans l'évidence et fait des choix (minimes certes) qui m'ont permis de rester intéressée tout du long (le fait que les deux enfants choisissent une autre faction par exemple, ou que Al ne soit pas forcément celui que l'on croit). Ce sont ces divergences qui font que ce livre me plaît plus que d'autres du genre.

Alors effectivement ce n'est pas un coup de coeur, il a plein de défauts, mais il a aussi suffisamment de qualités pour que je souhaite découvrir la suite.

Livre lu dans le cadre de :



2 companion(s) so far:

Aidoku a dit…

Lol.
Ton avis est plutôt négatif, mais il y a un petit quelque chose d'intrigant ^^

Miss Bunny a dit…

Roh zut, je voulais que le positif ressorte plus que le positif...

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!