vendredi 3 mai 2013

11 cmavie.com #6

Je vous parle de mes vacances dans le billet précédent, je vais vous en parler plus longuement dans celui-ci.

La semaine dernière, de mercredi à mercredi, j'étais en Grèce. La Grèce, j'en rêve depuis que j'ai 12/13 ans. Ca fait donc un peu plus de 15 ans. Quand je suis passée en 4e, je voulais à toute force faire du grec. Mon père a décidé que ce serait du latin. Bouh.

Alors quand j'ai proposé à Sihamounette cette destination et qu'elle a dit oui, j'ai sauté de joie ! On a préparé ce voyage très à l'avance : les billets d'avion ont été réservé dès octobre 2012, et tous les hôtels ont été réservés et l'itinéraire préparé le 27 décembre 2012.

Nous sommes parties du 24 avril au 1er mai et voici notre parcours :
- le 24 avr. : Athènes. Visite de l'Agora Antique, de l'Acropole, de la ville.
L'arrivée à Athènes a été pour le moins surprenante, niveau température. D'après nos guides respectifs (Petit Futé pour Sihamounette, Lonely Planet pour moi) et les multiples sites internet que nous avons consultés, nous nous attendions à 20/21°. A 12h, en plein centre d'Athènes, il faisait facilement 26/27°. Après avoir déposé nos bagages à l'hôtel, nous sommes parties à l'aventure, en mode Indiana Jones. Je n'avais pas d'attentes particulières en ce qui concerne les monuments antiques et du coup, je n'ai pas été déçue. Sihamounette elle pensait voir plus de bâtiments en ruines plutôt que simplement des restes de fondations (notamment à l'Agora Antique). En revanche, nous avons eu beaucoup de chance : la plupart de nos photos sont touristes-free :)
J'ai été soufflée par le site de l'Acropole, mais bizarrement, je suis restée assez "en-dehors" émotionnellement (contrairement à quand je vais à Paris par exemple, ou le simple fait de marcher dans la rue me transporte au 16e siècle, où je caresse les murs du Louvre en me disant que des personnages illustres ont touché ces murs...)

- le 25 avr. : avion pour Santorin. Première journée à Fira : je suis tombée amoureuse de la Caldera.
L'arrivée à Santorin et le transfert vers l'hôtel était assez décevant : la mer, certes, mais que du plat, peu de maisons et j'y voyais plus un style turc par exemple qu'un style grec. Mais lorsque nous sommes allées nous balader à Fira et que j'ai posé mes yeux pour la première fois sur la Caldera... je suis tombée sous le charme. Nous sommes restées des heures à la contempler, à contempler la ville, le soleil se refléter dans la mer. La caldera est tout simplement magique.


En ce qui concerne Fira, je suis assez mitigée : les rues et maisons sont superbes, mais on n'y trouve que des boutiques à touriste, des bijouteries de luxe, des cafés et des restaurants. Et donc, une des premières choses qui m'ont fortement déplue pendant mon séjour : là-bas, les gens t'alpaguent pour que tu viennes manger chez eux. Et ça, à n'importe quelle heure à partir de midi ! Donc tu ne peux pas faire 2 mètres sans qu'on te dise "Hello! How are you? We have Greek food!". UGH! Au début, comme je suis une fille polie, je répondais quand on me parlait. Bon ok, à la fin aussi je répondais. Mais beaucoup plus sèchement (ou rapidement en tout cas - Sihamounette m'a dit "t'es trop gentille, moi je les aurais même pas calculés !"). Et c'était valable aussi pour les locations de vélos, motos et autres voitures...
Ceci dit, les Grecs sont des gens très serviables et gentils et toujours près à discuter (enfin dans les îles, parce qu'à Athènes, c'était pas vraiment ça).
Et puis comme le tour de la ville s'est fait quand même super rapidement, et que j'avais très très envie de me baigner et qu'à Fira ce n'est pas vraiment possible, nous avons pris le bus pour une des plages réputées de Santorin, Kamari, et je me suis baignée. Ca n'a pas été facile, car l'eau était assez froide, en fait ! On était tellement au sud dans la Méditerranée que je pensais y entrer presque comme dans mon bain : que nenni ! Mais ça m'a fait du bien.
En rentrant, nous avons descendu les 600 marches qui relient Fira au port et laissez-moi vous dire que mes jambes s'en souviennent encore ! Mais c'était un bon entraînement pour la randonnée du lendemain (et ça nous a permis de prendre le téléphérique pour remonter)



- le 26 avr. : Randonnée de 3h30 entre Fira et Oia. 
Je rêve de voir Oia depuis que j'ai lu 4 filles et un jean. J'ai été quelque peu déçue. Mais parlons d'abord de la randonnée.
Le guide de Sihamounette préconisait de se rendre à Oia (prononcez Ia en grec) en marchant et non pas en prenant le bus. Nous voici donc, à 9h, en route. Honnêtement, vous me connaissez, je suis du genre à râler. Donc j'ai un peu râler à l'idée de la randonnée, mais j'étais en même temps super enthousiaste : 1/ parce que mine de rien, j'aime bien marcher - 2/ parce qu'il faisait super beau - 3/ parce que j'avais des vêtements qui me donnaient l'impression d'être àpoil, donc j'étais trop confortable - 4/ parce que toute la randonnée se fait en surplombant la Caldera.
Et franchement, je ne regrette pas une seconde. Si un jour vous allez à Santorin, faites le ! Elle n'était pas de tout repos : après avoir passé 2 ou 3 villages - magnifiques au demeurant - il y a une portion assez difficile pour les gens peu habitués à la randonnée et j'avoue qu'à ce moment, ni Sihamounette ni moi ne parlions beaucoup, sauf pour nous plaindre. Bon, ok. Sauf pour ME plaindre. Mais c'était une randonnée sublime. Nous sommes arrivées pile poil pour déjeuner et nous nous sommes installées sur une terrasse surplombant la Caldera, mais nous ne sommes pas restées bien longtemps : des bestioles beurk beurk nous ont aussitôt assaillies. Le serveur nous a expliqué que c'était courant à Oia par ce temps.
La ville en elle-même, comme je vous le disais, m'a pas mal déçue. Je m'attendais à un village avec des habitants, pas à une succursale de Fira. C'est joli, mais ce ne sont que des hôtels. Et les maisons individuelles, elles, sont assez mal entretenues. Snif.

Bien entendu, j'avais mis de la crème solaire... sur le haut. J'avais laissé les jambes nues alors que j'étais en corsaire. Je pensais naïvement que le soleil ne me toucherait pas à cet endroit (alors que j'avais déjà été brûlée sur le haut du corps la veille). Résultat : non seulement j'ai pris un sacré coup de soleil (qui a laissé un bronzage des plus séduisants comme vous avez pu le voir sur ma photo de dos dans le post précédent), mais en plus, j'ai fait une allergie ! Ca m'arrive de temps en temps, je fais des allergies au soleil, sous la forme de plaques rouges et qui grattent. Direction la pharmacie donc (et là, je bénis les Grecs qui parlent tous anglais, parce que sinon je ne sais pas comment je me serais dépatouillée). Le monsieur m'a donc dit : pommade + jambes couvertes jusqu'à ce que ça guérisse. JAMBES COUVERTES JUSQU'A CE QUE CA GUERISSE ? Mais... 1/ je n'ai rien de long à part un jean super épais - pour le voyage 2/ il fait 30° monsieur !!! La lose, quoi. J'ai quand même demandé si je pouvais me baigner, et on m'a dit oui. OUF !

- le 27 avr. : direction Naxos.
Nous n'y sommes restées qu'une nuit. Nous n'avons donc visité que la capitale. A Naxos se trouve la porte du temple d'Apollon (enfin, d'UN temple d'Apollon, parce que vous vous doutez bien qu'il en avait plusieurs - ce qui a amené la question suivante : puisqu'on voit tout le temps plein de vestiges de temples d'Apollon, et je comprends bien que le soleil soit important pour les Iliens, pourquoi donc n'a-t-on jamais croisé de vestiges de temples de Poséidon ??? La mer, c'est quand même aussi vachement important, non ?). Naxos n'a pas été mon île préférée (même si je m'y suis baignée). J'ai trouvé Hora Naxos (la capitale) encombrée, peu aérée...

- le 28 avr. : direction Paros.
alors là pour le coup, Paros m'a vachement plus plu. Mais ne me demandez pas pourquoi. Nous avons passé beaucoup de temps à admirer la mer, là encore. Quelques vestiges à Parikia, mais rien de transcendant. En revanche, une magnifique église byzantine.

- le 29 avr. : direction Mykonos.
J'entends beaucoup parler des Ch'tis à Mykonos, mais je n'ai aucune idée du principe de cette émission. Clairement, Sihamounette et moi n'y étions pas pour faire la fête jusqu'au bout de la nuit. Mais nous avons quand même trouvé de quoi nous satisfaire. De toutes façons, Mykonos n'était qu'une étape pour se rendre à Délos (ce que Siham a fait pendant que j'ai profité de la piscine de l'hôtel parce que 1/ je n'avais plus de sous 2/ je n'étais pas plus intéressée que ça 3/ et j'ai bien fait, puisque les photos de Sihamounette m'ont suffi (et en plus elle m'a dit qu'il y avait des bestioles partout ! beurk !)
Ensuite nous avons passé 6h dans le ferry pour rejoindre Athènes pour notre dernière nuit avant de reprendre l'avion pour la France.

Au final, c'était un superbe voyage (pour environ 800€ tout compris), mais je n'étais pas mécontente de rentrer : je pensais tomber amoureuse de la Grèce et ne pas vouloir rentrer, mais ça n'a pas été le cas. Si j'ai fortement apprécié d'être à nouveau à proximité d'autant d'eau (j'ai l'impression de me dessécher intérieurement depuis que je suis rentrée), quelques petits points font que je suis contente que ce séjour ait été des vacances :
  • les Grecs, bien que très sympathiques, sont des gens du sud. (Si vous êtes du sud, ne le prenez pas mal, il ne s'agit pas d'une insulte, simplement d'une constatation). Et donc, en tant que gens du sud, ils font preuve d'une certaine nonchalance due au soleil qui, si elle me plaît en vacances, m'agacerait vite dans la vie quotidienne.
  • la ponctualité n'est pas une qualité grecque. Attendre 2h un bus alors qu'on nous avait donné un horaire - estimé certes, mais quand même -, ça ne me plaît pas beaucoup. Ca va que nous n'étions pas pressées. Cette absence de ponctualité s'est vérifiée pendant tout le voyage sauf pour le dernier taxi qui lui était en avance de plus de 10 minutes (je l'aurais presque embrassé).
  • le système d'évacuation des toilettes en Grèce est déplorable. Ce qui fait que vous devez jeter votre papier toilette dans la poubelle et non pas dans les toilettes. Beurk.
  • les Grecs parlent fort. Et les jeunes Grecs, encore plus. Certains ont réussi à me filer la migraine.
Bon, mais quand même hein, il ne faut pas que vous ayez l'impression que je n'ai pas apprécié mes vacances parce que si ! La preuve :
  • Chacun des hôtels des îles était tenu par des gens très gentils, toujours prêts à vous rendre service. Nous avons discuté plus d'une fois avec ces propriétaires et nous avons bien rigolé (surtout avec la dame de Naxos, qui était excellente). A Mykonos, une petite dame de l'hôtel m'a même fait un joli bouquet !
  • la mer, la mer, la mer ! Et les maisons blanches aux volets bleus ! Une nature et des paysages à couper le souffle
  • un temps magnifique qui sublimait les îles
  • la gentillesse des Grecs en général. A part à Athènes, tous les gens à qui nous avons parlé étaient vraiment sociables !
  • pas d'arnaques au niveau des prix ! et pourtant, vu l'afflux de touristes (et encore, en avril il n'y en a pas tellement), ils pourraient ! Mais le plus cher que nous ayons payé une bouteille d'eau était 50ct, et le repas le plus cher a dû nous coûter 10 €.
Le bénéfice en + de ce voyage ? J'ai l'impression d'être en vacances depuis trois mois ! La reprise va être dure lundi...

Et vous, vous y êtes allés en Grèce ? Où ? Quand ?

11 companion(s) so far:

Mypianocanta a dit…

Ah mais vous avez fait le tour des îles en fait !
La Grèce ne me tente pas plus que cela mais ça a vraiment l'air joli :)

Miss Bunny a dit…

yep :) je voulais voir les vestiges d'Athènes, mais surtout les îles. et puis je suis partie avec une personne qui voulait la même chose, donc c'est cool !

Maria Julia a dit…

Belles photos :) J'ai été à Chypre (ça compte un petit peu non? :p) Santorin et son archipel me tentent pas mal je dois dire : avec ces images typiques, ciel bleu et mer turquoise et petites maisons blanches, ça laisse rêveur :)

Miss Bunny a dit…

Chyyyyyyyyypre ! Ca a l'air trop joli ! Santorin <3

Chasse-mouche a dit…

Quel joli voyage vous avez fait !
Alors curieusement, la Grèce n'est vraiment pas un pays qui m'attire... je ne peux pas expliquer pourquoi, et ton billet ne me donne pas plus envie non plus.
Au moins tu as pris le soleil et tu as revu la mer. Et partir avec Sihamounette, tu as du bien rigoler !

Miss Bunny a dit…

OUi, c'était un beau voyage ! Et Sihamounette, elle est trop drôle !! sur la fin, on a parfois pété un câble, j'avoue^^

Chapitre-Livresque a dit…

De belles photos, et un beau voyage. Mais personnellement, ce n'est pas un pays qui m'attire aussi bien culturellement que dans les paysages, mais je dois avouer que les vestiges des monuments antiques sont intéressants à voir.

Aidoku a dit…

Joli voyage.
Je voyage par procuration ^^
Merci de partager

Miss Bunny a dit…

Chapitre-Livresque > c'est rigolo ça que quasiment toutes les personnes qui commentent ne soient pas attirées par ce pays.

Aido > mais je t'en prie :)

S. a dit…

Des vacances à la maison pour moi ...
Donc, tu me fais voyager et m'évader avec ton récit. Merci !

Vivement de nouvelles tribulations et aventures à la mode "Miss Bunny" ;-) !

Miss Bunny a dit…

Mais de rien ! La prochaine escapade hors France aura lieu... l'année prochaine. Je suis déjà en train de réfléchir à la destination !

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!