vendredi 11 janvier 2013

3 La Vie d'une autre - Frédérique Deghelt

Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre pour le beau Pablo, nuit d'amour et le lendemain...
Elle se réveille à ses côtés, douze ans plus tard, mariée, mère de trois enfants, sans un seul souvenir de ces années écoulées. Comment faire pour donner la change à son entourage ?
Et comment retrouver sa propre vie ?
C'est avec un énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a écrit ce roman sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves de jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.

Ce livre m'a été conseillé par ma très chère Gawelle dans le cadre de ma 101 in 1001 (en parlant de ça, faut que je me grouille, parce que les 1001 sont presque finis !). Le résumé m'a tout de suite plus et je me suis imaginée une histoire à la 30 ans sinon rien ou à la 17 ans encore (que j'ai revu la semaine dernière et que j'ai à nouveau adoré !) ou encore une histoire qui ressemble à mon épisode préféré de Medium.

En fait, il n'y a absolument aucun élément "surnaturel" dans cette histoire, ce qui m'a du coup un peu laissée sur ma faim, mais j'aurais dû m'en douter, ça n'avait pas l'air d'être le genre de la maison.

Pour autant, j'ai quand même apprécié ma lecture, malgré quelques petits points négatifs, comme par exemple le fait que ce soit un récit à la 1e personne (vous commencez à me connaître, les récits à la 1e personne, c'est pas trop mon truc). J'ai également eu un peu de mal avec la façon de l'auteure d'écrire les dialogues, en bloc, sans aucune indication - si ce n'est la teneur du texte - sur l'identité du locuteur. On s'y habitue rapidement, mais c'est parfois agaçant. Le dernier point qui m'a déplu, c'est la fin. Même si elle est suffisamment explicite, je n'ai pas aimé que l'un des mystères de l'histoire ne soit pas clairement élucidé. J'aime les choses clairement dites, moi, dans la vie comme dans mes lectures. En revanche, en ce qui concerne la mémoire de Marie, j'aime le traitement qui en est fait.

J'ai lu sur LA, dans les commentaires, que certains trouvaient Marie imbuvable. Je la trouve pour ma part assez attendrissante. En fait, j'ai aimé quasiment tous les personnages : Marie, les enfants, Pablo, Juliette (qu'on ne voit pas longtemps mais qui m'a parue vraiment très sympathique).

L'histoire de Marie est somme toute ordinaire et d'ailleurs [spoilers] Je trouve sa perte de mémoire un peu extrême, si on compare avec justement la banalité de ce qui lui arrive. Certes, c'est dur à vivre. Mais de là à vouloir effacer toute trace de son identité, de là à réagir comme elle le fait... Bon il est vrai que la perte de l'enfant a dû aussi jouer un très grand rôle dans cette volonté d'effacement. Néanmoins, je trouve ça un tantinet exagéré. [fin de spoilers]

Au final, c'est un petit livre agréable à lire, mais qui ne restera pas parmi mes préférés.

Livre lu dans le cadre de :



3 companion(s) so far:

Riz-Deux-ZzZ a dit…

J'ai beaucoup aimé cette lecture même si c'est vrai le style de l'auteur est un peu difficile à lire si on n'est pas complètement dedans...

La fin m'a aussi laissé perplexe : c'est dommage que l'auteur introduise un personnage dans les dernières pages... Surtout que l'on ne sait pas dans quel but elle a fait ça puisqu'elle ne le développe pas.

Miss Bunny a dit…

ben tu vois, je ne me souviens même plus de quel personnage il s'agit... comme quoi ce livre ne m'a pas marquée...

Riz-Deux-ZzZ a dit…

Ha oui en effet ! =)
Il n'est pas vraiment marquant étant donné qu'on en parle genre 1 page/ 1 page et demie...

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!