dimanche 7 octobre 2012

8 Où le Roi des Démons fait une petite apparition

Vous savez ce que c'est, j'en suis sûre, quand vous avez les nerfs à fleur de peau et que vous prenez mal des remarques qui d'habitude glissent sur vous.

Vous savez aussi ce que c'est d'avoir un / des complexe(s). Si vous ne savez pas, je vous envie. Vraiment.

Imaginez maintenant qu'on combine les deux.

Me prendre dans les dents des remarques, sur mon physique - qui, vous le savez, ne me fait pas rêver, loin de là - à 2 semaines d'intervalle, de la part de personnes que j'aime bien, ça fout le cafard.

Oui, je sais, je suis grosse, merci.

Oui, je sais, j'ai des petits seins, merci. (la vie est mal foutue : grosse de partout, sauf des seins. Pfff, roi des démons, tu me soûles).

Pas la peine de me le dire, je m'en aperçois bien toute seule va.

Et après on s'étonne que je le prenne mal.

Je considère que j'ai pas mal d'humour et je rigole sur beaucoup de choses. Mais le physique, je peux pas, je trouve ça bas comme attaques...

Roh pis j'suis fatiguée là, fallait pas venir me chercher hein.

8 companion(s) so far:

S. a dit…

Moi, ce que je ne supporte pas, ce sont les gens qui me font comprendre par leurs regards que je ne suis pas "avenante", voir moche ...

On a tous/toutes des complexes. Je sais.
Mais, il y a aussi des regards qui blessent encore plus que les mots. C'est plus sournois. On ne te dit pas en face franchement ce que ton physique inspire.
Non, seulement un froncement de sourcils, une moue de dégoût, ou encore un regard fuyant, qui se détourne pour mieux te laisser devant le constat : "Tu ne me plais pas physiquement."

C'est douloureux de recevoir en pleine figure, l'image que les autres perçoivent de notre petite personne. On se sent, du coup, "à part", pas dans la norme, indésirable, seul(e) ...

J'ai toujours connu ce sentiment, même petite.
On finit par accepter, on souffre en silence ou parfois, on pousse un cri pour se prouver qu'on existe.
Et on essaie tout de même de se faire une petite place au soleil :-) !

Je t'embrasse.

LittleMiss a dit…

Les complexes... par ici aussi j'ai eu, et j'ai toujours mon lot.
Avec le recul et la maturité (si, si!), je me rends compte que les gens qui tiennent vraiment à toi se foutent de ton apparence.
Parce que 1, malgré tout ce que l'on dit, il n'y a pas que ça qui compte, et que 2, je suis persuadée que la beauté intellectuelle prime sur le reste.
Take care ma belle!

Le Mammouth a dit…

Niveau poitrine, perso je suis complexée parce que je suis dans le cas inverse, y'a des jours où j'ai l'impression de me balader avec des air-bags sous le tee-shirt, lol. En plus, pour peu que je m'aventure à mettre un haut un peu décolleté, j'ai le droit aux regards intéressés des vieux croûtons baveurs (grumph) qui n'ont rien d'autre à zieuter...

Par contre en vieillissant (comment ça, je fais ma mamie ?!) j'ai appris à passer outre les regards ou réflexions sur mon poids. Même quand elles viennent de mes proches... (spécial dédicace à ma maman hier, qui m'a dit que si j'avais une tension assez forte c'était "parce que j'étais trop grosse"... eeeeuh merci maman ! c'est rigolo vu qu'elle rentre dans du 38 et qu'elle a 17 de tension, mouarf) Maintenant je m'en fiche, les autres peuvent ricaner comme ils veulent, je me suis acceptée et c'est l'essentiel ! Et puis quand quelqu'un rigole de moi, j'ai tendance à répondre : "ok, je ne suis pas un top-modèle, et d'accord j'ai des kilos en trop...mais MOI j'ai un boulot stable depuis dix ans, je suis propriétaire de mon appartement, et j'ai absolument tout ce que je veux, tu peux en dire autant toi ?"... Quand tu sors ça à un gamin de 16/17 ans, généralement il se retrouve tout bête. (surtout que les ados me prennent souvent pour "une des leurs" vu que je fais jeune, semble-t-il...)

Miss Bunny a dit…

S. > moi qui te trouve si jolie, je suis étonnée que tu aies pu vivre ça. Se faire une place au soleil, c'est tout à fait ça. Quitte à jouer des coudes. Mais quelquefois, ceux à qui tout tombe tout cuit dans le bec... je les envie.

LittleMiss > c'est bien vrai ce que tu dis, et moi-même je me rends souvent compte que des gens qui, quand je les ai rencontrés ne me faisaient pas d'effet, devenaient souvent magnifiques à force de les cotoyer. Et inversement. Quand on est con, on peut être le plus beau du monde, ça transparaît toujours sur le visage et on finit par devenir moche...

Le Mammouth > euh t'es mignonne, mais moi j'ai pas de poitrine, je suis pas propriétaire et je n'ai absolument pas tout ce que je veux dans la vie, alors hein... Pfff !!! XD

Aidoku a dit…

Ils ne sont pas très sympas tes amis. Ils étaient de mauvais poils, eux aussi ?

Miss Bunny a dit…

du tout. Mais ils sont de ceux qui rient de tout. Moi je ne peux pas, il y a des choses que je trouve limite et des choses que je n'accepte pas. Et les critiques sur le physique, même pour rigoler, même si je m'en auto-fais, c'est non. Je crois qu'un peu de psychologie permet de voir quand une personne est suffisamment à l'aise avec son corps pour se permettre une réflexion... ou pas. Mais bon c'était pas fait volontairement.

Aidoku a dit…

Bah, on en a tous des comme ça dans notre entourage. Mais je dois avouer que je pensais que ça venait moins des amis, que des parents pas très délicats et à qui t'oses pas dire merde. De mon côté, le grand-père de Julien et un oncle, ainsi que mon parrain que je vois 1 fois par an... Je suis trop gentille...

Miss Bunny a dit…

ah, ça aussi j'ai (tout le monde en fait je crois...). maintenant, je réponds. merde.

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!