mardi 8 mai 2012

5 Le Syndrome E - Franck Thilliez

Une affaire étrange bouleverse l'été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d'un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d'une schizophrénie tenace. Il cède à l'appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l'avis d'Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d'hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte crânienne tranchée, cerveau disparu, tous en état de décomposition avancé. Alors que Lucie découvre les horreurs que cache le film, un mystérieux Québécois l'informe par téléphone du lien ténu qui existe entre cette bobine et l'histoire des cinq corps. Une seule et même affaire grâce à laquelle Lucie et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier, vont se rencontrer… Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années 1950, les deux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu baptisé le syndrome E. Un mal d'une réalité effrayante qui révèle que nous pourrions tous être capables du pire…

 C'est mon deuxième Thilliez, et je dois dire que j'apprécie vraiment cet auteur. Pourtant, les thrillers me lassent vite, mais comme justement j'en lis peu, je les apprécie à leur juste valeur.

Le début de ce livre nous met tout de suite dans l'ambiance, et quel ambiance ! Dès le premier chapitre j'ai été prise d'un sentiment de malaise, mais je me suis forcée à continuer. Ou plutôt, l'histoire m'a forcée à continuer.
L'histoire est très fluide et l'alternance entre les deux personnages principaux (procédé narratif qui a d'habitude le don de m'énerver) rend le tout très intéressant et parvient à renforcer le suspense.

J'avoue avoir un gros faible pour le personnage de Sharko, et ce dès les premiers pages où il apparaît (en revanche, son nom, en période post-élection présidentielle, m'a donné du fil à retordre et je l'ai maltraité plus d'une fois dans ma lecture). Un personnage brut de décoffrage, avec ses souffrances et quand même une bonne dose d'humour comme je les aime !

En ce qui concerne l'intrigue, j'avoue avoir un peu décroché dès que la CIA pointe le bout de son nez... Les complots, c'est pas trop mon truc. Mais l'auteur a quand même réussi à capter mon attention jusqu'à la fin. Et quelle fin !!!

Du coup, la suite, intitulée Gataca, fera très certainement partie de mes prochains emprunts à la médiathèque !

5 companion(s) so far:

Aidoku a dit…

J'ai juste lu La chambre des morts de Franck Thilliez. Pas super emballée par l'histoire qui présenté pas mal d'incohérence à mon goût, mais un style très entraînant.
Je voulais en tenter un autre. Ce sera peut-être celui-là. ^^

Atrabilaire a dit…

Tu m'as donné envie de le lire, tiens !

Miss Bunny a dit…

cooooooooooooool !

Riz-Deux-ZzZ a dit…

La fin est un peu prévisible dès le moment où ils se retrouvent sur la plage... Mais j'ai quand même aussi envie de lire la suite !

Miss Bunny a dit…

c'est vrai qu'on s'attend à un truc comme ça.

En ce qui concerne la suite, ce n'est pour ma part pas une vraie suite. Juste un autre livre avec les mêmes personnages. Mais je t'en souhaite une bonne découverte !

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!