samedi 24 décembre 2011

9 La Planète des singes - Pierre Boulle

Au XXXe millénaire, un couple, Jinn et Phyllis, parcourent le cosmos. Lors d'un voyage, ils aperçoivent une... bouteille dérivant dans l'espace. Elle contient le manuscrit d'un explorateur qui a découvert une planète dont les singes sont l'espèce dominante et où les êtres humains sont chassés comme du gibier et réduits à l'état d'animaux de laboratoires. Paradoxe que Boulle exploite tout au long du récit, à la manière d'un conte philosophique, pour observer les travers de nos sociétés.


C'est un classique et pourtant je ne l'avais jamais lu. Mieux : je n'ai vu une adaptation cinématographique (celle de Tim Burton) qu'il n'y a peu de temps (un ou deux ans). Je regrette presque du coup d'avoir vu le film avant de lire le livre, parce que ça m'a un peu gâché le final.

Et je regrette d'autant plus de ne découvrir le livre que maintenant car j'aurais adoré connaître cette histoire plus tôt. J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, dans lequel je me suis plongée avec délices, et que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher avant la fin.

Je n'ai pourtant pas accroché au personnage principal, je l'ai même trouvé antipathique à de nombreux points de vue : sa propension à se croire supérieur, être proche du divin, chargé d'une mission de la plus haute importance, sa condescendance n'en font pas un homme que l'on peut admirer ou apprécier. Néanmoins, son désarroi est très communicatif, et ses "aventures" accrochent le lecteur.

J'ai beaucoup aimé l'amitié qui se développe entre lui et Zira, qui est sans conteste mon personnage préféré dans cette histoire.

J'ai parfois frissonné tellement c'est bien écrit et très évocateur : on s'imagine sans mal l'inversion des rôles que Boulle décrit, et de me mettre à la place du narrateur m'a parfois fait froid dans le dos. On ne voit plus notre façon de traiter les animaux de la même façon après ce livre. D'ailleurs, ça ne fait que conforter certaine idée que j'ai (et vous allez me prendre pour une folle mais tant pis) : je refuse de tuer les insectes et les araignées parce que je me dis toujours que si un jour elles mutent et prennent le contrôle du monde, ça pourrait jouer en ma faveur. Allez-y, vous pouvez vous marrer... :)

Un superbe livre donc. Je regrette simplement que certains passages ne soient pas plus développés (la découverte des ruines par exemple).

Et n'oubliez pas le concours !!

9 companion(s) so far:

Atrabilaire a dit…

Rien à faire, je continuerai de tenter d'éradiquer les moustiques. Et si un jour ils mutent et prennent le pouvoir, je me tuerai tout de suite en buvant 15 litres de citronnelle pure !

Eirian a dit…

j'ai beaucoup aimé ce livre que j'ai lu il y a quelques années déjà. La fin est totalement différente de celle du film (avec Charlton Heston), mais elle est tout aussi réussie.

Lynnae a dit…

Je l'avais lu pour la fac il y a quelques années et je me rappelle d'avoir vraiment détesté ... Mais je vais le relire pour le baby challenge SF, on verra si je change d'avis ^^

Méloë a dit…

Je ne m'étais jamais vraiment intéressé à ce titre qui évoquait jusque là essentiellement, pour moi, une série de superproductions américaines, bourrées d'effets spéciaux... Mais cette année, avec mon cours sur l'évolution des primates, la découverte du livre me tente vraiment.

Miss Bunny a dit…

Atrabilaire > j'avoue, les moustiques, je les tue aussi... alors oui au suicide à la citronnelle pure !

Eirian > il faudrait que je le visionne, j'en ai entendu le plus grand bien

Lynnae > et qu'est-ce qui ne t'avait pas plu ?

Méloë > point d'effets spéciaux dans ce livre, et d'ailleurs, on pourrait envisager de l'adapter au cinéma sans FX... Bonne découverte du livre alors, il pourrait te plaire !

Annahbel a dit…

c'est un livre que j'ai prévu de lire. Je crois même que mon copain l'a dans sa bibliothèque. il faudra que je vérifie ca. Je t'avoue que je préfére toujours les livres aux films...

Miss Bunny a dit…

moi aussi quasiment tout le temps, sauf dans le cas des Philip K Dick - là je préfère les films, plus poussés (minority report, total recall...)

Lynnae a dit…

Bizarrement, je t'avoue que je m'en rappelle mal. Je pense que c'est dû aussi au côté prescription scolaire, mais peut-être le côté voyage dans l'espace ... le héros ... mais je me souviens seulement que l'impression générale était bien négative !

Aidoku a dit…

Ce livre me tente trop !
Après ton avis encore plus.
Mais je continuerai d'écraser les araignées, j'en ai trop peur. Malgré tout, je pense comme toi, notamment pour les fourmis, et depuis que j'ai lu Bernard Weber. ^^

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!