dimanche 20 novembre 2011

4 Contes méphitiques - Collectif

" Ce jour-là, je quittai la maison de la mort, en proie à un indescriptible sentiment d'horreur. Il me semblait que j'étais à peine éveillé. J'entendais et je voyais les choses comme sous l'emprise d'un cauchemar. "
Une épouse est menacée par une revenante, un hypnotiseur ensorcelle une jeune fiancée, une femme-oiseau use de la " fleur du cauchemar " pour endormir son mari et se livrer à des pratiques occultes... Dans ces onze contes noirs, où la magie et l'épouvante règnent en maîtres, démons et fantômes s'infiltrent dans vos maisons, s'agrippent à vos draps, s'immiscent dans vos rêves... et vous empêchent de fermer l'oeil.




Florel a suggéré ce titre pour notre book club. Je n'en avais jamais entendu parler, et le principe de petits récits m'a plu. J'ai eu beaucoup de mal à m'y mettre, parce que finalement je n'avais plus envie de le lire, et en ouvrant le livre, j'ai vu que l'écriture était très dense, ce qui m'a fait un peu peur.

En fait, chaque section (il y a 7 sections, 1 par auteur) est introduite par une mini préface, et c'est uniquement ces préfaces qui sont écrites avec une police très dense. Et pour ma part, j'ai lu la première, un bout de la deuxième, et après, je les ai systématiquement sautées. Ca m'a rappelé la lecture de Tom Jones de Henry Fielding, que nous avons étudié en licence (rien à voir avec le chanteur hein) : chaque premier chapitre de chaque partie, c'était des digressions à n'en plus finir, des réflexions de l'auteur sur son écriture, ce qui fait que je zappais systématiquement ces chapitres. Lorsque je suis tombée sur cette oeuvre à l'oral, autant vous dire que j'ai prié pour ne pas tomber sur un chapitre 1 ! Mais revenons à nos moutons.

Je dois avouer, à ma grande honte, que je ne connais que deux auteurs sur la liste, dont un de nom. Ce genre de lecture me permet d'élargir un peu mes connaissances en littérature britannique, domaine dans lequel je n'excelle pas (étant moi-même plutôt une américaniste). J'ai fait une ou deux jolies découvertes.

En fait, en général, je suis restée sur ma faim. Beaucoup de ces contes m'ont fait penser à The Turn of the Screw de Henry Miller : l'histoire est prenante, mais on reste sur sa faim, car justement, le dénouement ne donne aucune réponse.

Elles sont toutes très bien écrites, avec ce style un peu désuet qu'ont les classiques, mais certaines sont plus efficaces que d'autres.

Ma nouvelle préférée est certainement Un chapitre dans l'histoire de la famille Tyrone de Joseph Sheridan Le Fanu, peut-être car elle m'a fortement rappelé Jane Eyre, ce qui n'est pas étonnant, puisqu'il est fort probable que cette nouvelle ait inspiré Charlotte Brontë.

J'ai également beaucoup aimé Au flux et reflux des marées de Lord Dunsany, que j'ai trouvée très poétique, même si elle m'a laissé une impression de gêne que je ne saurais vous expliquer. D'ailleurs, ses deux autres nouvelles m'ont laissé la même sensation.

En revanche, je n'ai pas aimé Les Confessions de Pelino Viera de William Henry Hudson, car elle était trop loin de la réalité : je ne voulais pas lire un récit fantastique et là, c'était aller trop loin. Et j'ai détesté La Tordue de Robert Louis Stevenson, qui est écrite en langage sms de l'époque (comprenez : le langage paysan du narrateur a été retranscrit tel quel, et c'est très pénible à lire.

Au final, ce n'est pas un coup de coeur et ça confirme ce que je pense des classiques britanniques (c'est sympa, mais un peu poussiéreux), mais certaines nouvelles valent le détour.

La chronique de Florel.


Livre lu dans le cadre de :



Et n'oubliez pas le concours !!

4 companion(s) so far:

Luna a dit…

je note !
Il a l'air très sympa !

Méloë a dit…

Oh mais non, c'est pas poussiéreux les classiques britanniques! En tous cas, de mon point de vue (je me consume d'amour pour cette tranche de la littérature, alors forcément, je ne suis pas très objective...)! Je n'avais jamais entendu parler de ce recueil mais il me fait très envie. Surtout s'il comporte des textes de Sheridan le fanu et Stevenson !

Aidoku a dit…

Un avis pas très emballant.
J'attendrais pour l'acheter, alors. ^^

florel a dit…

C'est marrant, je sais pas si je te l'ai dit mais je crois qu'hormis celle de Stevenson, "Les Confessions de Pelino Viera" ne m'a vraiment pas plu non plus.
Bonne semaine et bonne lecture.
Merci d'avoir signé. :)
Biz biz.

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!