lundi 10 octobre 2011

0 Vivants - Isaac Marion


Le monde est dévasté par une étrange épidémie. Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les opposent.
R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants. Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.




Avant toute chose, je tiens à remercier la team Livraddict de m'avoir sélectionnée sur ce partenariat, et en général pour tout le super travail qu'elle fournit. J'aimerais aussi remercier les éditions Bragelonne de m'avoir permis de découvrir ce livre.

Bon. Autant le dire tout de suite : je suis déçue. Enfin, en commençant le livre, j'étais agréablement surprise : je m'attendais à un style beaucoup plus simpliste, et à un roman jeunesse, alors que pas du tout. Les phrases sont fouillées, le vocabulaire recherché, et le livre n'est pas à mettre entre les mains de n'importe qui.

Je distingue deux parties dans ce livre, en tout cas, c'est ainsi que j'ai vécu ma lecture : la première partie, à l'aéroport, m'a plutôt gênée. Les descriptions y sont crues, et j'ai eu du mal à réprimer un puissant malaise à la lecture de ces pages. Les "scènes de sexe" (ne vous emballez pas, vous comprendrez mieux en le lisant) notamment m'ont semblé très glauques. Néanmoins, j'étais intéressée, captivée.

La deuxième partie, au stade, m'a complètement perdue : je n'ai jamais réussi à m'attacher ou même à m'intéresser au personnage de Julie, et à partir du moment où on entre dans son monde, l'action s'accélère, sans jamais réussir à décoller. Je me suis ennuyée dans cette deuxième partie !!!

J'ai eu également beaucoup de mal avec l'écriture : l'histoire écrite au présent (décidément je n'aime pas ça), le changement constant de point de vue, sans forcément d'indices dès le départ, sont deux aspects qui m'ont vraiment déplu.

Et que dire de la fin... Comment est-ce qu'on peut en arriver là ? On a finalement très peu d'explications sur le pourquoi du comment, et j'avoue l'avoir trouvée un peu ridicule.

Au final, une lecture surprenante, mais pas forcément passionnante.

Comme d'habitude, je ne suis pas dans le courant majoritaire, car les autres avis sur LA sont très bons et le livre y récolte une note de 9/10 (note que je m'en vais baisser tout de suite).

Livre lu dans le cadre de :

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!