mercredi 31 août 2011

2 Le Palanquin des larmes - Chow Ching Lie

Mariée de force lors de l'avènement de la Chine nouvelle, la jeune écolière Chow Ching Lie, choisie pour sa beauté exceptionnelle par la plus riche famille de Shanghai, monte à treize ans sur le palanquin fleuri qui la conduire dans sa belle-famille : pour elle, ce sera le palanquin des larmes.
Ecrasée sous la tutelle d'une belle-mère tyrannique, Chow Ching Lie arrivera quand même à devenir une pianiste internationale.
En même temps que son drame personnel elle nous fait vivre à travers ses yeux d'enfant, ses larmes de jeune mariée et ses joies de mère, les bouleversements d'une Chine ancestrale face à la révolution de Mao Tsé Toung.




J'ai emprunté ce livre-là à mon père il y a des années, et lui-même l'avait depuis déjà un certain nombre d'années. Tombée dessus à une braderie de livres, j'ai saisi l'occasion de posséder mon exemplaire à moi - à 50cts, je n'allais pas me priver.

C'est un récit absolument bouleversant. La destinée de cette petite fille m'avait d'autant plus touchée à l'époque que j'avais le même âge qu'elle lorsque j'ai découvert son histoire, et cela me semblait complètement impossible qu'une fille de mon âge puisse vivre de tels événements.

Ce que j'aime par-dessus tout dans ce livre, c'est que Chow Ching Lie mêle le récit de sa vie avec celui de l'histoire de son pays. Quoi de plus normal après tout quand on apprend qu' à 5 mois près, elle n'aurait pas vécu la même chose. L'Histoire est rendue vivante et surtout importante au regard de son histoire personnelle. De même, elle n'hésite pas à ajouter à son récit des superstitions, des anecdotes, des légendes, des recettes de grand-mère qui le rendent plus vivant, plus véridique.

Découvrir cette Chine coincée dans ses coutumes ancestrales à une époque pas si lointaine est toujours un grand choc culturel.

Bien sûr, il y a quelques défauts : Ching Lie répète un peu trop souvent qu'elle est d'une beauté exceptionnelle par exemple. Mais plus que de la vanité, je crois que ces propos expriment la volonté de l'auteur de bien faire comprendre l'importance de ce détail dans sa vie. Plus d'une fois, Ching Lie va jusqu'à maudire cette beauté qui l'a rendue remarquable.

Pour moi, ce livre est une perle.

Livre lu dans le cadre de :

2 companion(s) so far:

Florel a dit…

Je crois que je le sortirai bientôt... Surtout qu'il a une suite :ptdr:
Meuh non je ne cherche pas du tout à acheter !
Biz biz zt bonne lecture

Minifourmi a dit…

Je l'avais lu dans mon adolescence, et je l'avais dévoré!!! C'est ma mère qui m'avait incité à le lire, et je n'ai vraiment pas regretté!
La mise à jour est faite.
Bises.

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!