jeudi 18 août 2011

15 La Reine Margot - Alexandre Dumas

Des " noces vermeilles " de Marguerite de Valois et Henri de Navarre, prélude au massacre des protestants, à la mort de Charles IX baignant dans une rosée de sang, les deux années qui s'écoulent comptent parmi les plus cruelles de l'histoire de France. Guerres civiles de religion, luttes d'influence au sein de la famille royale, complots et assassinats politiques forment la trame sombre sur laquelle se détache la figure de Margot. Beauté incomparable, dame galante, cette fille de France est aussi une femme de lettres doublée d'une redoutable politique ; Marguerite est avant tout une Valois, fille de roi, soeur de roi, femme de roi. Et le brave La Mole, ce jeune gentilhomme protestant réfugié dans l'alcôve royale pour échapper à ses assassins la nuit de la Saint-Barthélemy, sait que l'amour qu'il voue à cette perle le précipitera au coeur d'intrigues de pouvoir où la vie d'un homme n'a guère de poids.


[Je vais demander l'aide de mon amie River Song qui, dès maintenant, signalera la présence de spoilers dans mes chroniques. Je ne peux en effet pas parler de La Reine Margot sans parler de toute l'intrigue, y compris le dénouement, et comme j'ai vu sur LA que certains ne l'avaient pas lu, je ne veux pas leur gâcher le plaisir. A lire à vos risques et périls donc.]

En ouvrant mon livre, je me suis rendue compte qu'il s'était écoulé 17 ans tout pile entre ma première lecture et celle-ci. 17 ans ! Ca ne nous rajeunit pas tout ça.

De Dumas, à l'époque, je ne connaissais que Les Trois mousquetaires et Le Comte de Monte-Cristo. Le premier a été le premier vrai roman que j'ai lu et ajouté à ma bibliothèque, grâce à mon papa qui avait bien compris que j'aimais lire et que celui-ci de livre me plairait. Le second, je l'avoue bien humblement, je ne l'ai pas lu en entier. J'avais vu un téléfilm, que j'avais adoré (non non pas celui avec Gérard Depardieu, que je trouve pas du tout crédible dans le rôle, un plus ancien) et je m'étais dit : tiens ! je vais le lire. Mais en fait, je n'ai lu que la première partie. Je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas continué... Certainement parce que cette période de l'histoire m'intéressait moins que celle des Rois, et je n'ai jamais été très fan de Bonaparte - peut-être tout simplement parce que c'est une période que je ne connais pas du tout, ne l'ayant pas étudiée en classe.

Toujours est-il que je suis tombée sur La Reine Margot un peu par hasard, et que je suis tombée amoureuse de la couverture tout de suite - à l'époque, j'aimais déjà le rouge. Et c'est devenu mon Dumas préféré, même si j'en ai lu beaucoup après.

Je suis ravie de dire que la magie est toujours intacte. Je me suis encore une fois plongée avec délices dans les aventures de Marguerite, Henri, Charles, La Mole et Coconnas, j'ai tremblé, pleuré, eu peur. Je comprends un peu mieux la remarque de ma prof de français de seconde, à qui j'avais demandé si on pouvait étudier du Dumas et qui m'avait répondu : "Dumas, ce n'est pas littéraire", car avec le recul, j'ai un peu plus vu les ficelles, les redondances mais je ne suis toujours pas d'accord avec cette remarque. Je pense qu'il aurait été plus judicieux d'étudier un de ses textes et de nous expliquer la façon d'écrire de Dumas. M'enfin, à l'époque, j'étais pas prof, hein...

Cette fois-ci, je me suis dit que le livre ne portait pas forcément bien son titre. Ou plutôt, il y a beaucoup plus dans ce livre que le titre ne nous laisse apercevoir. Plusieurs intrigues se déroulent et s'entrelacent : les intrigues politiques et religieuses, d'un côté, les intrigues amoureuses de l'autre. A mon sens, le livre aurait pu s'arrêter à la fin du chapitre 61, car ensuite, l'histoire ne concerne plus du tout Margot, mais plutôt l'accession au trône, ou non, d'Henri de Navarre - de façon extrêmement romancée, attention. C'est intéressant, mais on perd un de la tension acquise dans les chapitres précédents.

Dumas réussit à captiver l'attention de son lecteur jusqu'au bout. Et en suivant La Mole et Coconnas, jusqu'au bout on croit à leur fuite, jusqu'au bout on croit à une fin heureuse. Après tout, Marguerite et Henriette aiment leurs protégés, ça ne peut que bien finir. A chaque fois, la scène de la place de Grève est un choc pour moi, et je verse des larmes. Ces deux gentilshommes-là sont d'un courage qui m'émeut. La scène qui suit, montrant Marguerite et Henriette éplorées, est aussi très dure et touchante, et la suivante encore plus.

Une phrase m'a particulièrement touchée :
Dans les crises qui suivent ces grandes catastrophes, on est avare de sa douleur comme d'un trésor, et l'on tient pour ennemi quiconque tente de nous en distraire la moindre partie. p.588
Les personnages sont magnifiquement dépeints, on a vraiment l'impression de les connaître et de comprendre leurs réactions. J'ai un faible pour Catherine de Medicis, reine terrible qui ne recule devant rien pour assurer le trône à son fils préféré.

Je ne peux attribuer un "coup de coeur" à ce livre que je connais depuis 17 ans - quand même - mais pourtant, vous l'aurez compris, ce livre je l'adore et je le recommande chaudement.

Livre lu dans le cadre de :

15 companion(s) so far:

Aidoku a dit…

Je devrais lire plus de Dumas. C'est ce que je me suis dit après avoir lu ta chronique. D'autant plus que j'aime beaucoup les livres historiques et que j'avais adoré le film.

Miss Bunny a dit…

moi j'avais détesté le film que j'avais attendu avec impatience et qui m'a déçue mais d'une force ! alors j'espère que du coup le livre ne va pas te décevoir...

Sofynet a dit…

Je ne l'ai jamais lu, et je n'ai même jamais lu de Dumas... Il faudra que je répare cette erreur je crois, auquel cas je commencerai par La reine Margot !

Miss Bunny a dit…

oui ouiiiiiiiiiiiiiii ! hâte de lire ce que tu vas en dire :)

jelydragon a dit…

Bonjour,
Le challenge histoire devient un challenge perpétuel si ça t'intéresse. C'est Lynnae (de livraddict) qui reprend le flambeau.
Si tu as reçu un message de Bénédicte (pragmatisme), merci de ne pas en tenir compte car elle n'a pas mon autorisation pour la reprise du challenge.
A bientôt

Miss Bunny a dit…

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah effectivement j'ai reçu un mail de Bénédicte et j'étais allée m'inscrire... bon ben je me désinscris et je vais voir chez Lynnae ! Merci :)

Lynnae a dit…

Ce que j'aime chez toi Miss Bunny c'est que je fais toujours des découvertes super sympa en allant sur ton blog ^^

Aujourd'hui, non seulement, je découvre un livre qui me tente bien (forcément, un Dumas ^^, comme dit Aidoku, je devrais en lire davantage) ... eh ben je le redécouvre ... dans ma PAL. Enfin dans la bibli de mon père ... mais je l'ai récupéré. Merci de m'avoir rappelé son existence :P pour ma part, le film m'avait plu, comme je l'ai vu avant de lire le livre !

Miss Bunny a dit…

Oh ben merci *rougis* !!!

Ah la la ravie que tu aies désenseveli cette pauvre Margot ! J'espère que tu vas aimer !

jelydragon a dit…

Tu as lu les mémoires d'un médecin de Dumas ?

Miss Bunny a dit…

non, je ne connais même pas ce titre

jelydragon a dit…

En fait ça regroupe plusieurs titres en une longue séries (ça doit faire plus de 10 tomes au final), avec Joseph Balsamo, le collier de la reine, la comtesse de Charny et Ange Pitou (si mes souvenirs sont bons).
Ca commence avec l'arrivée en France de Marie-Antoinette et ça va jusqu'à la Révolution.
J'avais adoré lire ça quand j'étais ado c'est le seul truc que j'ai lu de Dumas.

Miss Bunny a dit…

ah, c'est pour ça : après Louis XIV, les romans historiques sur la monarchie et/ou l'empire et/ou la révolution ne m'intéressent plus. je n'aime pas cette période.

jelydragon a dit…

Tient c'est drôle, je suis un peu comme toi mais je vais jusqu'à Louis XVI (je m'intéresse surtout à Marie-Antoinette), mais déjà à partir de la Révolution ça m'intéresse beaucoup moins.

Luna a dit…

Une excellente lecture pour moi aussi !

Miss Bunny a dit…

Tant mieux :) Je vais aller voir ton billet !

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!