dimanche 26 juin 2011

8 [LC] The Stand (Le Fléau) - Stephen King


Malgré toutes les précautions, un virus s'échappe d'un centre de recherches de l'armée américaine. Son taux de contamination serait de 99.4 %. Une épidémie de "super-grippe" se répand alors, d'abord en Amérique, puis dans le monde entier. La civilisation s'effondre, totalement ravagée. Seuls une poignée de survivants naturellement immunisés au virus parviennent à survivre.
Les survivants commencent à avoir des rêves. Certains voient une vieille femme, Abigaël, d'autres un Homme Noir, sans visage et ténébreux : Randall Flagg. Autour de ces deux figures vont se constituer deux communautés, qui vont s'affronter, répétant la perpétuelle lutte entre le Bien et le Mal. La Mère Abigaël va devenir le guide spirituel de l'une des deux factions et les conduire jusqu'à la ville de Boulder, dans le Colorado, où ils vont s'évertuer à rebâtir une société. De son côté, Flagg a rassemblé ses partisans à Las Vegas où il fait régner l'ordre et la discipline, utilisant les moyens les plus extrêmes comme punition pour les contrevenants.




Il y a déjà quelques longues années,j'avais regardé, avec ma maman, le téléfilm tiré de ce roman et diffusé sur M6 et j'avais adoré. D'ailleurs la réplique culte, et qu'il m'arrive de ressortir devant un public averti (ma mère et mon frère, donc, qui ont vu le téléfilm avec moi) est et restera pour moi : "M O O N, ça se dit lune !".
Alors quand Mélo a proposé une lecture commune sur le roman que je connaissais pas, j'ai dit banco !
Comme c'est un roman quand même conséquent (1325 pages dans mon édition en VO), Mélo a eu la bonne idée de faire porter cette LC sur la première partie du récit, jusqu'à la page 664 pour mon édition.
L'avis qui va suivre (ainsi que le logo "déçue" au début de ce post) porte donc uniquement sur cette partie. D'ailleurs, je l'écris avant de lire la suite, pour ne pas être influencée par la suite du récit.

Pourquoi ai-je été déçue ?
Comme je vous le disais, cette partie comportait 664 pages, ce qui n'est pas négligeable. J'ai mis un temps fou à lire ces 664 pages, près de 20 jours. J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire. Il y a bien sûr la difficulté de la langue : j'ai beau être habituée, il me faut toujours un temps d'adaptation quand je passe du français à l'anglais. De plus, j'avoue avoir été surprise - et plutôt agréablement - par le style de l'auteur. C'est la première fois que je lis du King en VO, et je ne m'attendais pas à un style si fouillé, une écriture de cette qualité. Les traductions ne me le laissaient pas présager. Bien sûr, c'est très souvent argotique, mais ce n'est pas de l'anglais de bas étage, et ça c'est un excellent point.
Ensuite, je n'ai pas réussi d'emblée à m'intéresser aux personnages. Comme je les connaissais déjà, j'avais quelques a priori et du coup, j'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser à l'histoire de Fran par exemple - mais ce fut le cas tout le long du livre.
Une fois que j'ai réussi à me plonger dans l'histoire, ce n'était pas gagné. Je pense que King aurait pu faire une économie de mots et de papier hallucinante. Avec moitié moins de pages, il aurait pu en dire tout autant. Il y a trop de personnages présentés pour les tuer aussitôt ; des chapitres entiers qui expliquent UN fait ponctuel et qui auraient pu être résumés en quelques paragraphes, voire phrases ; une action qui traîne en longueur.
Je suis bien d'accord que King cherche à bien nous présenter les protagonistes, mais était-ce vraiment nécessaire de nous raconter par le menu la vie d'Abigail par exemple ? Certains épisodes de sa vie n'apportent rien au déroulement de l'histoire.

Abigail est d'ailleurs une des déceptions de ce roman : c'était un de mes personnages préférés dans le téléfilm, et un de ceux que j'ai le moins aimé dans le livre. Sa bigoterie à outrance m'a fortement gênée.

Comme dans le téléfilm, je n'ai pas aimé les personnages du côté de Randal Flagg. Les chapitres les concernant ont d'ailleurs été particulièrement pénibles à lire.

Personnages coups de coeur : Tom, mon chouchou ; Nick ; Larry.
Personnages beurk : Harold ; Joe ; the Trashcan Man ; Lloyd ; Flagg himself ; Abigail dans une moindre mesure, tout comme Fran.

J'aurais aimé que Nadine apparaisse plus dans cette partie, c'est un personnage que je trouve particulièrement intéressant.

Au final, ce n'est pas une lecture beurk, j'ai quand même passé un bon - long, mais bon - moment à lire cette première partie, mais ce n'est pas conforme à ce que j'en attendais : ça aurait pu être beaucoup plus condensé, l'action aurait pu être centrée à Boulder plus vite, d'ailleurs, il pourrait y avoir de l'action plus vite, et pas simplement les récits de voyage des uns et des autres.

Ce n'est pas LE King que je conseillerais.

Les autres participants à cette LC sont : Mélo, Furby71, PetiteMarie, Kaktuss, Lamalal', Aidoku, Nodreytiti, Irys, ML, DeL.

8 companion(s) so far:

Eirian a dit…

perso, c'est mon King préféré ! je l'ai déjà lu au moins 6 fois.

Kactusss a dit…

J'ai moi aussi été déçu par cette lecture. Trop long et on ne s'attache à aucun personnage. Pour ma part mon édition était en 3 volumes. J'ai donc lu jusqu'à la page 500/1500. 1/3, je ne sais pas si je vais poursuivre. Tout dépendra des autres lectures à venir ou en cours !

petitemarie29 a dit…

On a un avis à peu près similaire à part sur les persos qu'on préfère !
Je n'ai pas parlé de Nadine dans mon article mais elle m'intrigue aussi ! ^^

Mélo a dit…

Ah c'est intéressant d'avoir ton point de vue, toi qui a d'abord visionné l'adaptation !
Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, c'est vrai que c'est long et je comprends la déception.
Personnellement c'est mon King préféré (mais je n'ai pas encore lu "Ca" !). Les longueurs sont parfois frustrantes, mais je trouve la qualité du roman indéniable. :)
Maintenant, je suis intriguée... : il va falloir que je me dégote l'adaptation ! Je penserai à toi au moment de la fameuse réplique ^_^ et je suis curieuse de voir comment a été interprétée Mère Abigaël.

Malgré ta déception, tu as des personnages chouchous (aaaah Tom !) et des personnages Beurk, ça prouve que ta lecture t'a tout de même interpellée et ne t'as pas laissée de marbre ;)
Par contre, bizarrement je n'ai aucun souvenir de Nadine de ma première lecture et là dans le tome 1 elle apparaît très peu.

Je suis contente en tout cas de partager cela avec vous tous ! :D

Asuna a dit…

J'avais moi aussi adoré le téléfilm de M6 ! King est mon auteur préféré, mais c'est clair qu'il y a svt, très svt, bcp trop de longueurs, de présentations très détaillées, de "racontages" de scènes/de moments de vie antérieurs au récit, de psycho des perso,... dont on se passerait pr entrer plus rapidement dans l'histoire. J'avais commencé Ca il y a qq tps, et j'ai bien vite abandonné. Là, pareil, j'ai profiter d'une LC pr reéssayer, en me disant que ca allait me motiver à continuer, mais punaise qu'est ce que c'est dur ! Il y a bcp de phrases que j'ai dues relire plusieurs fois avant de comprendre (raaa ca aussi, cette manie de faire des phrases à rallonge !). Mais d'un autre côté, je crois que 'cest aussi et justement ce qui fait le charme de SK, son petit qqch qui fait qu'on est littéralement plongé dans l'histoire, en ayant l'impression de la vivre (je ne compte plus le nbre de fois où, en lisant Jessie, j'avais moi même l'impression de mourir de soif...). Je suis curieuse de le découvrir quand même !

Miss Bunny a dit…

Eirian > wow ! j'ai déjà du mal à le lire 1 fois, alors 6 !

Kactuss > je ne suis pas totalement "dégoûtée" donc je continue. il me reste 411 pages !

Petitemarie29 > oui, dommage qu'elle apparaisse si peu dans la première partie !

Mélo > oui, tu as raison quand tu dis que la qualité du roman est indéniable, c'est d'aileurs pour ça que je continue. Stephen King manie très bien les mots, et même si je trouve long, quand je le lis, j'ai l'impression d'être DANS l'histoire. Merci d'avoir organisé cette LC (il faut que je mette les liens à jour d'ailleurs)

Asuna > bizarrement, les longueurs, je ne les ai ressenties que dans ce livre-là, dans ses autres oeuvres ça ne m'a pas sauté aux yeux. Je n'ai pas lu Jessie, je le mets sur ma wish :)

Aidoku a dit…

C'est vrai que ce titre est trèèèèèès long. Mais ça reste pour moi l'un des meilleurs King que j'ai lu. J'ai vraiment été captivée par cette histoire et tous ces personnages. Par contre, le côté fantastique qui se profile dans la suite me fait un peu peur.

Miss Bunny a dit…

clairement, ce ne sera pas celui que je recommanderai. L'aspect fantastique n'est pas si prononcé que ça en fait.

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!