dimanche 15 mai 2011

0 Tour B2 mon amour - Pierre Bottero

Dans la rue de Vienne où se dresse la tour B2, un premier amour s'écrit sur le béton.

Décidément, le Pierre Bottero des Ewilan et des Ellana, on ne le retrouve pas dans toutes ses oeuvres.

Tristan vit dans la tour B2 avec sa mère. Son père est parti. Il n'est pas très bon au collège, et d'ailleurs, il ne fait pas grand-chose pour l'être : il est plus occupé à faire de petits larcins avec son pote Mourad. Il est assez résigné : c'est ça la vie à la cité. Mais il ne veut pas basculer complètement ; la drogue c'est pas pour lui. Et un jour, tout change. Clélia arrive et avec elle l'espoir. Mais il va falloir combattre le regard des autres et surtout sa propre lâcheté.

L'histoire est mignonne. Le ton est assez juste, du moins au début. Ensuite, ça se gâte. Les sentiments exprimés par Tristan et Clélia sonnent faux (enfin, pas les sentiments eux-mêmes, mais les mots qu'ils utilisent pour les exprimer). Mais c'est normal, quel collégien s'exprime comme ça ?

Ce qui était juste tombe dans la mièvrerie vers la fin du récit, c'est dommage.

Ca se lit très vite mais je pense que ça s'oublie très vite aussi.

________________________
101 in 1001 - 69 : 68/72

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!