samedi 26 mars 2011

3 Le tombeau des lucioles - Isao Takahata

Japon, été 1945. Après le bombardement de Kobé, Seita, un adolescent de quatorze ans et sa petite soeur de quatre ans, Setsuko, orphelins, vont s'installer chez leur tante à quelques dizaines de kilomètres de chez eux. Celle-ci leur fait comprendre qu'ils sont une gêne pour la famille et doivent mériter leur riz quotidien. Seita décide de partir avec sa petite soeur. Ils se réfugient dans un bunker désaffecté en pleine campagne et vivent des jours heureux illuminés par la présence de milliers de lucioles. Mais bientôt la nourriture commence cruellement à manquer. Allociné


Je ne connaissais pas l'histoire, je n'avais jamais vu le film, je ne connaissais que le titre et l'opinion générale qui le considère comme un chef d'oeuvre. Sachant qu'il était triste et que je suis toujours fragile, j'ai attendu le dernier moment pour le regarder mais ça n'a pas suffi. J'ai pleuré dès les premières secondes, et après le film, pendant près de 3 heures, jusqu'à ce que j'arrive à m'endormir.

C'est effectivement un film magnifique (qu'il faut regarder en VO hein !), qui raconte la très émouvante histoire de Seita et Setsuko, un adolescent et son adorable petite soeur, après la destruction de leur maison et la mort de leur mère. On suit leur quotidien et leur longue descente aux enfers qui grâce à la volonté de Seita, ressemble plus pour Setsuko à une succession de belles journées entrecoupées de rires et de jeux.

Je le conseille vivement à tous, mais ne faites pas comme moi, ne le regardez pas à un moment où vous vous sentez fragile.



____________________
101 in 1001 - 84 : 4/14

3 companion(s) so far:

Sofynet a dit…

J'ai beaucoup pleuré aussi quand je l'ai vu.

Eirian a dit…

même quand je ne me sens pas fragile, ce film me fait pleurer. C'est radical, je mets le dvd, ça commence et je pleure dès le début. Je trouve ce film magnifique malgré cette tristesse présente tout du long.

yun a dit…

J'ai vu ce film sur Arte, il y a quelques année. C'était le premier film qui me faisait pleurer... Depuis, je pleure bien plus souvent, devant des films, mais ce film...

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!