samedi 12 février 2011

2 L'île du Crâne - Anthony Horowitz

Quatrième de couverture :
David Eliot vient d'être renvoyé du collège. Voilà une nouvelle incartade que ses parents sont bien décidés à ne pas tolérer. Il est aussitôt expédié dans une très étrange école, sur la sinistre île du Crâne, au large de l'Angleterre...
David soupçonne le pire, mais il est encore loin de la vérité...
Lors d'une soirée avec un amie, j'avais eu une conversation plutôt houleuse avec un de ses amis (qui, lui, n'est pas mon ami, car, contrairement à l'adage "les amis de mes amis NE sont PAS TOUJOURS mes amis". Bref, je digresse...) qui soutenait que J.K. Rowling n'avait pas tant que ça d'imagination, et qu'elle avait pompé la trame de son histoire (oui oui, les HP) sur un livre, qui est donc celui que je viens de lire.

D'avoir cette idée en tête m'a pas mal gâché la lecture je dois dire. Et il est vrai qu'il y a un nombre important de similitudes :
- le héros est un petit garçon qui vit dans une famille qui ne l'aime pas
- son père est petit et gros et sa mère est grande et maigre
- il est envoyé dans une école privée dont il reçoit une lettre au petit déjeuner
- il y va par train, dans lequel il rencontre ses deux "amis", une garçon et une fille
- ensuite, il prend un bâteau pour rejoindre l'école
- ses professeurs sont tous bizarres (loup-garou, fantôme,...)
- c'est une école de sorciers !!

Bon malgré ce nombre de similitudes, je dois dire que le style est totalement différent. Tandis que Hogwarts m'avait tout de suite charmée, Groosham Grange m'a plutôt filé la chair de poule. Le mystère autour de l'école est bien construit, et David n'a de cesse de s'enfuir, sans succès, car ses tentatives sont toujours réduites à néant.

L'humour n'est pas en reste, mais il s'agit d'un humour très noir. La mère de David est constamment en danger de mort par la violence des gestes de son mari, et ça donne des situations étonnantes :
Sa main avait trouvé le couteau à découper et il l'aurait jeté sur son fils unique si Mme Eliot ne s'était jetée sur lui la première. Elle prit six centimètres de lame d'acier dans la poitrine.
...
M. Eliot se pencha pour retirer le couteau de la poitrine de sa femme, et s'en servit pour décacheter la lettre.
...
M. Eliot tenait la lettre entre ses doigts tremblants. D'un geste brusque, il la déchira. Son coude atteignit violemment sa femme dans l'oeil.
...
Mme Eliot poussa un cri de douleur : son mari venait tout simplement de lui rouler dessus.

Surprenant, non ?

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre, j'avoue. Le tome entier est entouré d'un voile de mystères, et on apprend la véritable nature de l'école qu'à la fin (même si on s'en doute très rapidement), alors je vais être obligée de lire le tome 2 pour me faire une vraie opinion !

___________________
101 in 1001 - 69 : 11/72

2 companion(s) so far:

Lynnae a dit…

Okaaay ... et avec ce genre de relations parentale, c'est un public jeunesse ? J'avoue, plus jeune j'aurais été assez choquée. Il y a peut être des influences, comme tu dis, mais c'est plus noir, en effet ... J'avais entendu parler d'un autre collège de magie, un livre qui avait l'air sympathique au demeurant, écrit avant HP. Plus léger que celui-là aussi j'ai l'impression.

Je n'aime pas quand on réduit l'auteur d'un livre en disant qu'il/elle n'a rien inventé ... surtout Rowling. Elle a développé tout un univers. On pense ce qu'on veut de l'intrigue et de celui-ci, mais il y a néanmoins un boulot de tous les diables à mener à bien cette création.

Bref, j'avoue que ce livre ne me motive pas trop. Mais j'attendrais ton opinion sur le tome deux.

Miss Bunny a dit…

Ca fait bizarre n'est-ce pas ? Et encore, c'est pas tout, il y a un mort et un blessé assez gore (pour un livre jeunesse)...

Je suis d'accord avec toi. Si elle s'est inspiré de cette histoire pour en faire la base de son HP, elle a su s'en détacher très vite, et on ne peut pas nier le boulot extraordinaire qu'elle a fourni pour construire la trame de son récit. Chapeau bas !!

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!