jeudi 24 février 2011

0 L'autre, tome 1 - Pierre Bottero

[Le Souffle de la Hyène]

Quatrième de couverture :
- Ne me touche pas...
La voix, cassée, était à peine humaine et les yeux qui se fixèrent sur Natan ceux d'un fauve.
- Ne me touche... surtout pas !
La main de Natan retomba sans force. Il eut le temps de voir un rayon de lune accrocher une larme sur la joue de Shaé.
Il s'évanouit.

Autant le dire tout de suite, je suis méga déçue. Et en même temps, je m'y attendais. Je savais que Bottero avait écrit d'autres choses que les trilogies d'Ewilan et d'Ellana. Et jusque là, je réfrénais mon envie de les lire, parce que souvent, quand on aime d'amour une oeuvre d'un auteur, on cherche ce qui nous a plu dans ses autres livres, et on est forcément déçu, car l'auteur, lui, ce qu'il veut, c'est créer un autre monde, un autre univers, avec d'autres codes. Donc la magie n'opère pas forcément.

ici ça a été le cas. Ce n'est pas mauvais - l'écriture est toujours fluide (même si parfois on retrouve des traces de poésie marchombre qui n'a rien à faire là), il y a de l'action, du mystère... Mais ça ne fonctionne pas.

Mais de quoi donc ça parle ? On nous présente deux ados : Natan, qui vit au Canada, d'abord. Il vit quasiment seul car ses parents, très riches, sont toujours par monts et par vaux pour des galas de charités ou autres événements mondains. Il déménage constamment, en partie car il a un don particulier : peu importe le sport, il suffit qu'il le pratique 1 semaine pour en devenir un champion.
Ensuite Shaé : placée en famille d'accueil, elle vit à Vitrolles. Elle a aussi un don, ou plutôt, pour elle, une malédiction : une Chose vit en elle, une chose qui n'est pas humaine, qui la terrifie, et qui lui interdit tout contact physique.

Ils n'ont rien en commun, pourtant leurs destins sont liés.

J'avoue, je ne me suis pas passionnée pour l'histoire : Shaé me tape sur les nerfs, Natan est sympa mais sans plus, et l'histoire de Famille(s) (oui, avec un F majuscule, ce qui m'agace un peu aussi j'avoue, parce qu'en lisant on a l'impression qu'on devrait savoir de quoi ça parle, alors qu'on en apprend plus que vers la fin du livre - en tout cas dans la 2e moitié) ne m'a pas emportée. Et j'avoue que le personnage de Rafi , bien qu'il soit énigmatique, ne m'intéresse pas plus que ça.

Je lirai la suite, parce que quand même, on ne sait jamais, mais ce n'est franchement pas un coup de coeur.

_________________
101 in 1001 - 69 : 19/72

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!