mardi 8 février 2011

4 La Malédiction d'Old Haven - Fabrice Colin


Quatrième de couverture :
"Il est un trait qui nous distingue, nous les Wikford, du commun des mortels : nous ne savons ps nous soustraire au destin."
1723. Gotham. Orphelinat de la Sainte-Charité. Mary Wickford, jeune orpheline à la beauté flamboyante, quitte le couvent et les soeurs qui l'ont recueillies dix-sept ans plus tôt. En route vers l'est, la jeune fille s'arrête dans le vieux village d'Old Haven où règne une atmosphère lourde de secrets. Sans jamais être venue, elle connaît ces paysages de brumes et de ténèbres...
C'est ici, à Old Haven, que fut brûlée vive, quarante-deux ans auparavant, une sorcière du nom de Lisbeth Wickford... Descendante de cette longue lignée, Mary est-elle née maudite ou est-elle destinée à sauver un monde en péril ?


Il va falloir lire la critique suivante en prenant en compte le fait que j'ai depuis qq jours une maladie qui entrave fortement mes capacités de concentration, et qui explique le fait que j'ai eu tout le mal du monde à entrer dans l'histoire. Sur le papier, ce livre a beaucoup de choses qui me plaisent en temps normal. Peut-être que mon état de santé ne m'a pas permis d'apprécier ce livre à sa juste valeur. La mise au point étant faite, voici ce que j'en ai pensé.

C'est le premier livre de Fabrice Colin que j'ai lu, tentée que j'avais été par les critiques dithyrambiques que Flo_boss en fait sur son blog. Je dois dire que j'ai été d'emblée séduite par le style de l'auteur. Son écriture et fluide et très évocatrice, ce qui est plutôt un bon point (même si j'ai regretté certains emprunts - notamment le nom du dragon, même si l'othographe est différente... Je prendrai cela pour un hommage plutôt que pour un manque d'imagination, car il est certain que s'il y a une chose que l'auteur a en quantité, c'est bien l'imagination).

J'ai été encore une fois trompée par le résumé de l'éditeur, qui me laissait entrevoir une toute autre histoire. Parlons-en de l'histoire. J'ai été gênée par le mélange constant des genres qu'on retrouve dans ce livre : piraterie, religion, sorcellerie, histoire, mythologie...J'adore les histoires de pirates, j'adore les histoires de sorcières, j'adore les romans historiques et aussi la (les) mythologie(s), mais là, tout ne s'imbriquait pas complètement dans mon esprit et cela a beaucoup gêné l'avancée de ma lecture.

J'ai de plus en plus de mal avec les récits écrits à la première personne, car j'ai beaucoup plus de mal à m'identifier au personnage - Mary m'a parue insipide, fade, sans réelle personnalité et limite un peu allumeuse. En revanche, j'aurais aimé en découvrir plus sur certains autres personnages (Rip, Jack, Nicketti, même Sarah et Wild, ou encore Thomas). J'ai souvent eu l'impression qu'on nous présentait tout un tas de personnages avec un potentiel énorme, et qu'on les tuait aussitôt - j'aurais aimé en savoir plus sur Isaac, ou Lazarus qui avait l'air tellement intéressant et prometteur !!!

Je n'ai pas du tout accroché à certains éléments du récit (les Domilites, par exemple. Pourquoi intégrer un culte tel que celui-ci, dans une histoire déjà très - trop - riche ? Je n'ai pas bien saisi l'intérêt), qui étaient d'après moi de trop.

Je ne suis pas complètement découragée, et j'ai très envie de lire Bal de Givre à New York. Mais je ne suis pas non plus emballée par cet auteur.

__________________
101 in 1001 - 69 : 6/72

4 companion(s) so far:

joey7lindley a dit…

Je comprends ton avis. C'est vrai que ce livre est "riche"/"chargé" comme tu le dis

J'espère que ta prochaine lecture t'emballera davantage et que tu vas mieux

Miss Bunny a dit…

Bizarrement, je crois que j'aurais plus apprécié la richesse du livre s'il avait été plus gros. Il fait déjà plus de 600 pages, mais il aurait pu en dire tellement plus, et développer un peu les liens entre chaque culte/société/communauté, ainsi que l'histoire personnelle de Marie - les passages sur Lisbeth étaient super prenants, mais ils étaient trop peu... Et on apprend quasiment rien de Sarah.

Merci en tout cas pour tes voeux, la lecture du Huit s'annonce plutôt bien, quant à ma santé, je suis suivie, donc ça devrait le faire :)

Lynnae a dit…

Oh oui! Je te conseille Bal de givre à New-York, j'ai vraiment beaucoup aimé ^^ j'ai débuté Fabrice Colin avec ce livre d'ailleurs. J'aime beaucoup son écriture, mais en revanche je ne suis pas du tout pirates ... je ne sais pas, je n'accroche pas. Merci de me prévenir, je n'avais pas vu ça du tout dans la présentation éditeur. Je préfère le savoir.

Bon rétablissement, en tout cas!

Miss Bunny a dit…

Ah ben écoute, si j'ai pu servir ^^ Mais pour être honnête, les passages avec les pirates ne sont pas non plus super nombreux.

Merci pour les voeux de rétablissement ! :)

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!