samedi 29 janvier 2011

1 Messager - Lois Lowry


Quatrième de couverture :
Avant, Village était un havre de paix.
L'hospitalité et la bienveillance y régnaient. On y chantait souvent. Les malheureux y trouvaient refuge et ni leurs faiblesses ni leurs différences n'étaient tenues pour des défauts. Mentor était un maître d'école sage et respecté. Le Troc servait à échanger des biens agréables et nécessaires. Tout autour, Forêt veillait.
Et puis, l'inquiétude et le secret ont fait leur entrée à Village.
Quelque chose a changé.
Matty a maguère été accueilli à bras ouverts à Village, alors qu'il était un réfugié révolté, abîmé par la violence et la misère, et voilà qu'il entend parler d'un projet de fermeture des frontières. Lui qui ne rêve que de guérisons et de vies calmées, grâce au don extraordinaire qu'il vient de se découvrir, il voit les rancoeurs, les envies et les peurs naître partout. Même Forêt devient menaçante.
Pourquoi ? Est-il encore temps de revenir en arrière ?



Voici le troisième et dernier volet du triptyque commencé avec Le Passeur. On y retrouve plusieurs personnages introduits dans L'Elue, ainsi que le protagoniste du Passeur. Une troisième communauté nous est présentée, une communauté formée par et pour les exilés, les personnes qui ont découvert les limitations de leur communauté d'origine, et qui souhaitent vivre une vie de paix. A Village, les gens sont heureux. Ils sont acceptés pour ce qu'ils sont, et ne sont plus stigmatisés à cause des défauts qui leur ont valu bien des malheurs dans leur vie passée : Mentor, l'instituteur, est défiguré par une tache de naissance qui lui recouvre la moitié du visage ; Visionnaire (le père de Kira, et le père adoptif de Matty) est aveugle ; Kira elle-même, avec sa jambe tordue, serait célébrée pour ses talents de brodeuse plutôt que huée et mise au rebut à cause de sa jambe si elle décidait de rejoindre Village. De plus, Village est entouré de Forêt, force bienveillante mais qui peut s'avérer fatale si on ignore ses avertissements : certains habitants de Village ont reçu l'avertissement et savent qu'ils ne peuvent plus traverser Forêt ; d'autres l'ont ignoré et ont péri dans d'atroces souffrances.

Matty, lui, peut voyager dans Forêt comme il le souhaite. Meneur ne lui a pas encore donné son vrai nom, mais il espère que ce sera Messager.

Mais un jour les choses changent : les habitants de Village fréquentent de plus en plus le Troc, et le résultat n'est pas brillant. Alors que Village a toujours été un modèle d'hospitalité, ses habitants parlent de fermer les frontières. Matty ressent le changement, et Visionnaire et Meneur aussi. Il est temps de faire venir Kira, car lorsque les frontières seront fermées, elle ne pourra plus venir et Visionnaire et elle seront séparés pour toujours.

Je crois que c'est mon volume préféré du triptyque. D'ailleurs, je pleurais lorsque j'ai refermé le livre. Contrairement à ce que Lowry a fait pour Le Passeur, Messager dispose d'une vraie fin.

La critique ici y est aussi claire que dans les épisodes précédents : la société est corrompue dès lors qu'elle convoite des biens pour lesquels elle est prête à abandonner les valeurs positives qui la composent. On voit donc des personnages bons et justes devenir égoïstes, cyniques, violents sous l'effet de la convoitise. En revanche, Matty effectue le chemin inverse : il est né dans une société violente où sa seule façon de survivre était de mentir et de voler. Village et l'amour de Visionnaire l'ont changé, et tandis que les habitants de Village deviennent de plus en plus mauvais, Matty lui s'anoblit et se débarrasse de ses anciennes et mauvaises habitudes, jusqu'à devenir le sauveur de la communauté.

Un superbe livre qui vaut le détour.
____________________
101 in 1001 - 69 : 4/72

1 companion(s) so far:

V. a dit…

Je viens de finir Messager, qui n'est pas mal, mais qui je trouve est quand même loin derrière Le passeur : livre inoubiable.

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!