samedi 22 janvier 2011

2 L'affaire Jane Eyre - Jasper Fforde

Quatrième de couverture :
Nom : Thursday Next
Age : trente-six ans
Nationalité : britannique
Profession : détective littéraire
Signe particulier : vétéran de la guerre de Crimée
Animal domestique : un dodo régénéré, version 1.2, nommé Pickwick
Loisirs préférés : rencontrer des personnages de romans, chercher à découvrir le véritable auteur des pièces de Shakespeare, occasionnellement, aider son ami Spike à traquer des vampires
Mission actuelle : capturer l'un des plus grands criminels de la planète, j'ai nommé... Ah ! c'est vrai, j'oubliais - il ne faut surtout pas prononcer son nom car il vous repère aussitôt ; disons simplement que c'est l'homme qui tue dans un éclat de rire !



Voilà une lecture qui m'a parue bien ardue. J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire, et je ne suis pas sûre d'y être arrivée. Le postulat de base était intéressant : j'adore Jane Eyre, et l'idée d'interagir avec ses personnages est plutôt tentante. Mais au final, ça n'a pas eu le charme escompté, probablement parce que l'occasion n'arrive qu'assez tard dans le livre.

Comme c'est souvent le cas dans la SF, on est plongé ici dans un monde inconnu. A première vue, ça ressemble à deux gouttes d'eau à chez nous. Sauf que certains détails sont différents : Churchill, par exemple, est mort à 8 ans ; la guerre de Crimée fait rage depuis plus de 100 ans ; Jane et Mr Rochester ne se marient pas à la fin de Jane Eyre. Malheureusement, n'étant pas suffisamment cultivée, j'ai bien peur d'avoir raté de nombreuses petites modifications de ce genre, ce qui ne m'a pas aidée à situer l'histoire dans un espace-temps bien précis.

Malgré cela, j'ai quand même beaucoup apprécié le style de l'auteur, saupoudré de touches d'humour assez plaisantes :
"Pour que je parvienne au grade d'inspecteur, il fallait que ma supérieure s'en aille ou obtienne une promotion. Chose qui ne risquait pas d'arriver ; l'espoir que caressait l'inspecteur Turner de rencontrer le Prince Charmant et de partir avec lui n'était précisément que ça - un espoir -, dans la mesure où le Prince Charmant se révélait souvent être le Prince Menteur, le Prince Ivrogne ou le Prince Déjà Marié."

Mais malgré les 400 pages du livre, il manque énormément de choses. Par exemple, s'il ne faut pas prononcer le nom du méchant, pourquoi se retrouve-t-il à toutes les pages ? Et d'où lui viennent ses capacités ? Et qu'est devenu Félix8 ? Et à quoi sert le père de Thursday ? (mais je crois honnêtement que je n'ai pas tout compris...)

Au final, j'ai été plus souvent frustrée que charmée par ce livre. Dommage.

_______________________________________
Livre lu dans le cadre du Baby Challenge Policier : 7/20


________________
101 in 1001 - 69 : 1/72

2 companion(s) so far:

Eirian a dit…

je te rejoins dans ta critique... j'avais entendu beaucoup de bien de ce livre, mais, et même si j'ai aimé, je n'ai pas été charmée comme je m'y attendais.

Miss Bunny a dit…

c'est décevant n'est-ce pas, quand un livre ne comble pas tes attentes...

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!