mercredi 24 novembre 2010

3 Bienvenue à Gattaca - Andrew Niccol


Comme pour Blade Runner dont je vous parlerai demain, j'avais déjà vu Bienvenue à Gattaca et comme pour Blade Runner, je n'avais pas aimé. Mais je me suis dit que je pouvais lui donner une seconde chance, surtout quand une de mes collègues m'a dit tout le bien qu'elle pensait de ce film. Ai-je eu raison ?

Le pitch (tel que décrit sur la jaquette DVD) :
Dans un futur proche, à Gattaca, les êtres parfaits sont génétiquement sélectionnés dès leur naissance. Eux seuls sont promis à une vie de succès, et peuvent participer aux programmes spatiaux. Mais Vincent va défier le système et prendre l'identité d'un être parfait pour appartenir à l'élite. Dès lors il risque sa vie et se retrouve au coeur d'une vaste connexion de mensonges, de corruption et de meurtre.


Je ne sais plus trop ce qui ne m'avait pas plus lors du premier visionnage. Je ne suis pas super fan des acteurs. Ceci dit, je ne crois pas avoir vu Ethan Hawke dans un autre film que celui-ci. En ce qui concerne Uma Thurman, j'ai beaucoup de mal à la trouver jolie, elle est très froide, et si je trouve qu'elle joue très bien, je trouve que c'est un choix bizarre pour incarner un être "parfait". Peut-être que c'est ce qui m'avait gênée la première fois. Mais cette fois-ci, ça ne m'a pas posé problème, au contraire.

L'idée d'une société régie par la génétique, où seuls les êtres parfaits ont droit au succès peut paraître farfelue, et pourtant, nombreux sont ceux qui en ont rêvé et qui cherchent à l'accomplir. On nous parle d'un futur qui paraît lointain, mais qui fait déjà partie de notre passé, ce qui soulève quelques questions. Ceci dit, mon but n'est pas de philosopher.

J'ai trouvé l'histoire bien menée, les acteurs bien choisis, et les différentes histoires (Vincent, Vincent et Anton, Vincent et Jerome, Jerome, Irene, le centre...) qui s'entremêlent tiennent le spectateur en alerte. Les mystères sont résolus au fur et à mesure, ce qui permet un visionnage fluide et sans temps morts.

Au final, j'ai trouvé que c'était un très beau film, porteur d'espoir (c'est beau ce que je viens de dire^^).


Le personnage un peu froid d'Irene. Même si elle est très intéressante. La mort de Jerome : que sa paix intérieure ne puiss s'accomplir que de cette façon.


3 companion(s) so far:

Eirian a dit…

L'un de mes films préférés ! J'adore l'ambiance froide qui s'en dégage. C'est esthétiquement très beau. Et la thématique développée ne semble pas si loin...

Maria Julia a dit…

Je l'ai vu il y a 6/7 ans et je suis passée complètement à côté. Je me souviens de l'ambiance aseptisée. Il faudrait que je le revois pour me faire une autre idée.

Bad Wolf a dit…

Pas vu ce film depuis longtemps. Faudrait que je le revois, il m'avait bien plu la première fois.

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!