dimanche 14 novembre 2010

1 America - Romain Sardou

En lisant la critique qu'en fait Mlle Anne Shirley, je me suis dit que ce livre avait, sur le papier, tout pour me plaire. Et je ne me suis pas trompée.



Quatrième de couverture :
1691. Un bateau fuit les côtes de l'Irlande tombée aux mains des Anglais ; à son bord, Harry et Lilly Bateman. Lui, fils de prostituée, elle, enfant illégitime d'une famille noble, mariés contre leur gré, ils embarquent vers une terre inconnue : l'Amérique.
A peine sortis de l'adolescence, ils se connaissent peu, ils ne savent pas où ils vont : tout leur reste à construire.
Ils découvrent une Amérique en devenir, entre nouvel Eden et nouvel Enfer, dont les Européens se partagent les immensités vierges, implantant des comptoirs, des forts et des villes, poussant les tribus indiennes à se déchirer.
Industrieux et visionnaires, Harry et Lilly se heurtent dans la jeune colonie de New York à un Anglais richissime et retors, Augustus Muir, qui tente de les détruire. Désormais, entre les Bateman et les Muir, la haine s'installe, une haine inextinguible qui va se transmettre à leurs descendants et inspirer la plus noire des vengeances.


Autant le dire tout de suite, le résumé de l'éditeur ne fait pas DU TOUT justice au livre. Parce qu'à le lire, on croirait presque que le livre se concentre principalement sur Harry et Lilly Bateman et un peu sur leur descendance. Or, si le livre commence avec eux, ils ne sont pas, et de loin, les seuls personnages de cette galerie plutôt très bien fournie. On assiste plutôt à des petits bouts de vie, a priori pas du tout liés, mais qui finissent par s'imbriquer admirablement. Au début, c'est un peu déroutant, surtout quand, comme moi, on a perdu l'habitude de lire de grandes sagas, mais on y prend vite goût (s'il m'a fallu une bonne semaine pour lire la première moitié du roman, j'ai lu la seconde la nuit dernière).
Il faut dire qu'à la base, j'aime ce genre de grandes sagas familiales ancrées dans l'histoire, et Romain Sardou fait très bien son boulot : on sent qu'il s'est très bien documenté, tellement bien que même les passages romancés semblent véridiques.

Comme je vous le disais, la galerie de personnages est fort fournie. Et je me suis passionnée pour chacune de leurs histoires, même celle du vil et cruel Augustus Muir (j'avoue avoir même eu un peu pitié de lui). J'ai particulièrement aimé le personnage de Shannon, petit bout de femme courageuse qui n'a vraiment pas eu de chance dans la vie. Adoptée par un homme qui pensait plus au prestige qu'à véritablement s'occuper d'une enfant supplémentaire, manipulée par une femme sans scrupules, envoyée en prison par un amoureux trahi, alors qu'elle portait son enfant, son destin n'a vraiment rien d'enviable. J'ai aussi beaucoup apprécié l'histoire de Thomas Lamar et de sa femme Kitgui. J'ai trouvé attendrissant cet homme possédé par un rêve utopique, accomplissant une mission sacrée qui finalement n'aura que très peu d'impact, déterminé à faire connaître la beauté du Nouveau Monde et de ses peuples au monde entier.

En bref, je suis bien déçue d'avoir fini ce livre, car maintenant, il faut que j'attende la suite !

1 companion(s) so far:

Eirian a dit…

c'est le genre de saga qui me plaît bien ça en principe... je vais aller voir ça de près !

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!