mardi 3 août 2010

5 The House at Riverton - Kate Morton

[Publié en France sous le titre Les brumes de Riverton]

1 mois et demi depuis le dernier livre. Quand je pense que j'en lisais au moins 1 par semaine... Mais bon, je ne peux pas glander, jouer aux Sims, me refaire l'intégrale de Buffy ET lire... On va dire ça comme ça.

Après This Charming Man, je me suis donc attaquée à The House at Riverton de Kate Morton, que j'ai ramené d'Angleterre.

Quand je choisis un livre, je regarde d'abord la couverture. Si la couverture me plaît, je lis le résumé. Si les deux me plaisent, je le lis. En revanche, si on me l'a conseillé, je le lis sans me soucier de ces détails. Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, les couvertures de livres donnent toujours envie de lire. Elles sont soignées, colorées, font appel à l'imagination. Ca change des couvertures françaises où on a souvent un détail d'une vieille peinture poussiéreuse, ou la photo d'un buste sculpté, voire parfois uniquement le titre du livre. Où est l'imaginaire là-dedans ?
Cette couverture-là m'a donc attirée. Ainsi que le titre, qui éveillait en moi des souvenirs de Rebecca et de Manderley (ne me demandez pas pourquoi, je ne saurai vous le dire). Et l'accroche a bien rempli son rôle : "Within its four walls lay a secret that would last a lifetime". Quant à la 4è de couverture, je vous laisse juger :

Summer 1924
On the eve of a glittering society party, by the lake of a grand English country house, a young poet takes his life. The only witnesses, sisters Hannah and Emmeline Hartford, will never speak to each other again.

Winter 1999
Grace Bradley, ninety-eight, one-time housemaid at Riverton Manor, is visited by a young director making a film about the poet's suicide. Ghosts awaken and old memories - long consigned to the dark reaches of Grace's mind - begin to sneak back through the cracks. A shocking secret threatens to emerge, something history has forgotten but Grace never could.


Résume en français ici pour les allergiques à l'anglais...

Malheureusement, en ce qui me concerne, The House at Riverton n'a pas tenu ses promesses.


-Pas grand-chose en fait. Le personnage de Grace peut-être.


- L'auteur est partie explorer plein de pistes différentes, sans jamais en approfondir aucune. Au final, on a du mal à s'attacher aux personnages et à ce qui leur arrive. Le nombre élevé d'intrigues ne permet pas d'entrer facilement dans l'histoire. Du coup, à vouloir courir plusieurs lièvres à la fois, elle néglige chacun de ses personnages. On ne sait pas si c'est l'hsitoire de Grace (mais dans ce cas, pourquoi ne pas nous raconter plus sa vie) ou celle d'Hannah (mais alors, pourquoi la faire raconter par Grace en aussi peu de détails).
- Parmi les histoires commencées et vite avortées : le mystère de la naissance de Grace (oui, il est résolu, mais ne sert quasiment à rien dans l'histoire, est anecdotique), l'histoire de son petit-fils (encore une fois, quel intérêt ?), l'introduction de Robbie si tôt dans l'histoire pour ne le faire réapparaître que quasiment à la fin, le lien de parenté entre la film maker et Grace (ben tiens...), la relation entre les deux soeurs qui n'est pas cohérente du début à la fin...

Dommage, c'était pourtant prometteur.

5 companion(s) so far:

joey7lindley a dit…

Coucou!

Dommage cet avis car je me languis de l'acheter et de le lire depuis plusieurs mois et encore davantage depuis quelques semaines. je le lirai quand même je pense. Après tout, je suis souvent déçue par les livres qui ne remportent que des avis positifs. L'inverse sera peut-être vrai

Merci de ta visite. Hâte que tu reviennes!

joey7lindley a dit…

Au fait, j'adore le principe du "J'aime", "J'aime pas". Je pourrais le faire aussi car mes avis sont tjs partagés et ça serait sûrement moins long à lire pour les visiteurs mais bon, chacun sa façon de faire. J'aime les longues phrases

Miss Bunny a dit…

Tu as raison de le lire quand même. Après tout, aimer ou non un livre, c'est tellement subjectif ! Et puis comme ça je pourrai lire ta critique et savoir où nos avis diffèrent. Et j'avoue que j'aime bien ta façon de faire, parce que c'est très détaillé, et très bien analysé. Bizarrement, malgré ma formation de littéraire, c'est quelque chose que j'ai du mal à faire, donc le j'aime/j'aime pas fonctionne assez bien chez moi ^^

Maria Julia a dit…

Coucou :) Bouh, je lis la 4e de couverture et j'ai envie de le lire môa =p je tenterai quand même le coup, je crois. Et un de plus dans ma PAL, un!

joey7lindley a dit…

Merci^^ Ma façon de faire est en fait de dire tout ce qui me traverse l'esprit en repensanjt à la lecture, au film, à l'épisode et il y a souvent du pour et du contre. Je pense que, même si je n'ai pas eu une formation littéraire, j'ai le principe de thèse/antithèse, arguments/contre-arguments ancré dans mon esprit!

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!