dimanche 28 mars 2010

0 Alice in Wonderland

Comme certains d'entre vous le savent, j'ai un dieu séristique* (J. Whedon) et un dieu filmistique* (T. Burton) - puis tout un tas de prétendants qui suivent, certains de très près... [*oui, j'invente des mots... c'est comme ça]

Ce mercredi sortait dans les salles la nouvelle "merveille" de Tim Burton. Je dis "merveille" et non merveille, car c'est le mot que je pensais utiliser avant de le voir. Maintenant que je l'ai vu, merveille aurait été un peu exagéré.

alice1

Comme je le dis sur FB, je suis déçue pour la première fois par Tim. Bon en fait, ce n'est pas tout à fait vrai. J'avais été un peu déçue par Charlie et la chocolaterie. Un peu. Parce que j'avais adoré le livre de Roald Dahl, et que je n'avais pas adhéré à la vision de Burton des Oompas-Loompas... Et son Willy Wonka, bien que particulièrement jouissif, me semblait bien méchant comparé à son alter ego livresque. Mais dans l'ensemble, j'avais quand même adoré le film, et je pense le revoir avec plaisir.

Dans le cas d'Alice, c'est plus profond que ça. Si esthétiquement j'ai tout à fait retrouvé le style Burton que j'adore, niveau scénario, j'ai eu plus de mal. Bien sûr, l'oeuvre de Lewis Caroll n'est pas une oeuvre que l'on peut modifier à tout va... Mais au final, je n'ai retrouvé TIm Burton que dans la guigue-en-délire de la fin (le tourner de tête notamment m'a tout de suite évoqué Beetlejuice).

alice2

De plus, à mon humble avis, il y a une grosse grosse erreur de casting en ce qui concerne la Reine Blanche. Je n'apprécie déjà pas beaucoup Anne Hathaway, mais là, je l'ai trouvé particulièrement ridicule. Et ses gros sourcils noirs m'ont vraiment gênée... (en revanche, on retrouve bien dans ce film l'obsession de Burton pour les jeunes femmes au teint pâle et aux cheveux d'or blanc... J'aimerais bien comprendre un jour ce qu'elle signifie...)
Je ne suis pas non plus convaincue par le choix d'Alice. L'actrice a fait du bon travail, mais quelque part, quelque chose m'a gênée...

Et puis, il faut bien l'avouer aussi que la VF est préjudiciable. Parce que la voix française d'Anne Hathaway est pénible de gnangnan-titude. Et puis normalement, c'est Alan Rickman qui fait la chenille. Et puis j'imagine que la folie du chapelier ou encore les "off with his head" de la Reine Rouge sont d'autant plus savoureux en anglais. Bah, ce sera pour la version DVD...

Enfin, la 3D. Un gadget complètement inutile pour ma part, du moins pour ce film. Je crois qu'au final, ça ne m'a pas aidée à l'apprécier autant que j'aurais dû.

alice3

Au final, un film sympathique, visuellement et pour le jeu de Johnny et d'Helena (oui oui on s'appelle par nos petits noms), mais sympathique, c'est trop peu pour du Burton.

0 companion(s) so far:

Enregistrer un commentaire

Si vous ne possédez ni compte google, ni OpenID, ni AIM... je vous remercie de bien vouloir sélectionner l'option nom/url. La case url n'est pas obligatoire, il suffit de remplir la case nom.
De cette façon, on évite les commentaires "anonymes" et ça permet de discuter plus facilement.
Merci les gens !!